Blue Eyes Sword tome 2
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 04 Juillet 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Takahiro
Manga : Strelka

Blue Eyes Sword (Hinowa ga Yuku) est une série toujours en cours de parution au Japon et qui a connu trois tomes à ce jour aux éditions Square Enix. Sur l'île de Wakoku, la guerre civile offre à chacun la chance de devenir un héros - des femmes aux bâtards, chacun peut se faire un nom en travaillant dans les rangs rigoureux de l'armée. Hinowa, une jeune femme aux compétences extraordinaires, est déterminée à le faire, mais elle apprend vite que les choses ne vont pas toujours comme prévu. Plus de dix ans après une bataille désastreuse, la guerre est toujours en cours et une fille aux cheveux et aux marques noires arrivent sur la côté ... Akame.

Dans ce deuxième tome, l'attaque furtive de Tenrô fut un misérable échec en raison de la ruse de Hinowa et de ses amis, leurs forces sont maintenant en pleine retraite de la forteresse de Shiranui, mais Saryô trouve encore des poches de résistance à abattre, allant même jusqu'à permettre à Hisame de montrer ses prouesses devant leur lâche leader, Maruge. Cependant, alors que sa bravoure est manifeste, il reste encore un conflit qui pourrait s'avérer être un tournant pour l'escarmouche - Hinowa doit faire face à la femme qui a tué sa mère, la commandante des forces ennemies, Yomihime. Et pourtant, à chaque frappe vaillante, la jeune soldate essaie de s'esquiver ou de parer avec aisance, obligeant finalement la femme au cœur froid à déclarer clairement qu'elle la tuera du prochain coup. Mais l'attaque ne vient jamais parce que ses alliés viennent à son secours et interfèrent constamment avec ses efforts, alors que l'ennemie redoutable voit clairement la rage et la férocité de cet enfant amplifiées à chaque échange futile. Même avec ce respect retrouvé, elle sait que le combat doit prendre fin et, par conséquent, avec une frappe magnifique, Yomihime désarme brutalement Hinowa, ne laissant d'autre choix à la jeune fille que de bloquer le coup final à mains nues. À la dernière seconde, une personne aux cheveux couleur corbeau intervient et devient le nouvel adversaire, quelqu'un qu'ils connaissent tous et qu'ils sont soulagés de voir, leur amie et instructrice de combat ... Akame.

Mais alors même que ces adversaires épiques échangent des coups impitoyables, Yomihime peut clairement dire que ce nouvel ennemi est unique et comparable en terme de puissance, et pourtant l'expérience continue de faire du conflit une impasse. Ce n’est qu’après les deux techniques finales des échanges que l’affrontement donne des résultats avec une commandante normalement impassible qui montre des signes de peur alors qu'Akame lance une frappe qui fait couler le sang. N'ayant jamais été déshonoré avant la retraite de l'ennemi et que le triomphant Saryô célèbre leur victoire, le timide chef Maruge a gracieusement loué les soldats du village de Yaenami en accordant de généreuses récompenses et promotions pour Hisame et Hinowa. Bien que Tobari soit maussade pour n'avoir pas réussi à gagner les honneurs sur le champ de bataille, ils sont tous d'accord qu'en rentrant chez eux ils doivent devenir plus forts. La meilleure voie à suivre est d'obtenir de nouvelles armes appelées meihou - des lames fabriquées à partir des restes de créatures fantastiques qui donnent à leurs utilisateurs les mêmes pouvoirs. C’est leur prochaine étape pour obtenir ce que chacun souhaite obtenir du monde, mais cette tâche sera-t-elle impossible pour ces guerriers naissants ou s’agira-t-elle simplement d’un tremplin por obtenir de plus grands honneurs dans leurs grands projets ?

On ne peut nier l'audace stupéfiante de Takahiro dans la création d'une histoire étonnante qui plonge tête première dans les horreurs de la guerre et comment elle peut façonner l'avenir de ces amis ambitieux. Dès le début, le lecteur est certainement impressionné par la ténacité de Hinowa, rendue d'autant plus fantastique par les illustrations inspirantes de Strelka représentant une fille émotive qui ne recule devant rien pour faire ses preuves, tout en exposant la fragilité d'une personne qui est prête à reconnaître ses propres faiblesses. C'est un acte d'équilibre difficile qui montre le côté humain de la guerre - comment les fortunes peuvent tourner avec un coup d'épée contre un adversaire si puissant que la Mort est incarnée par sa lame... Yomihime, une femme sombre sans sentiments qui ne connaît que les ordres de son maître. Et pourtant, montrer que elle-même connaît la peur face à un ennemi supérieur nommé Akame est palpitant, permettant à la beauté de leur danse meurtrière d'incarner la force et, en même temps, le désir sans compromis de se prouver au monde et à elles-mêmes.

Cependant, c'est le désir sous-jacent des jeunes guerriers du village de Yaenami qui rend cette histoire si remarquable lorsqu'ils sont entourés par la mort et la destruction conçues sur le champ de bataille. Regarder des soldats qui sont indéniablement encore des enfants tuer d'autres soldats pour satisfaire leurs propres désirs est un double objectif de l'exposé : se laisser aller au mépris envers la mort, mais aussi prendre conscience que c'est la seule façon pour eux d'améliorer leur statut social. Bien que nous ne soyons peut-être pas d'accord avec cette froideur à l'idée de prendre la vie d'autrui, c'est le dessin extrêmement vif qui incite le lecteur à accepter ce fait de la guerre et à être émerveillé par l'excitation dépeinte tant dans l'action que par l'enthousiasme émotionnel brut des acteurs qui rendent chaque panneau un plaisir à savourer visuellement de leur élan vibrant. Vous ne pouvez que vous laisser emporter par les exploits de Hinowa et encourager chaque pas en avant, tout en prenant la force motrice pour réussir et espérer qu'à la prochaine page, ils accomplissent leur désir le plus sincère.

Blue Eyes Sword est un titre qui ne peut que baigner le lecteur dans la synergie d'une narration émotive et d'un dessin féroce merveilleusement créés, captivant ainsi son public dans sa volonté remarquable de représenter une étude sincère et compréhensive de l'ambition. La présentation du conte de Hinowa est séduisante par son approche humanisante de l'acceptation de la mort comme moyen d'arriver à une fin et bien que vous ne soyez pas d'accord avec le résultat, c'est l'attrait de son personnage charismatique qui la rend si tolérante aux lecteurs et aux autres qui sont dans son ombre, reconnaissant qu'elle est destinée à accomplir de grandes choses et à toujours s'imposer comme le meilleur.

VERDICT

-

Blue Eyes Sword peut sembler être une énième épopée violente, mais c'est la détermination féroce des personnages qui rend la série si prometteuse et incite le lecteur à revenir pour chaque volume avec de nouveaux frissons. Les tournures inattendus ne font qu'amplifier l'excitation et nous permettent d'espérer que Hinowa va réussir encore une fois.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés