Food Wars ! tome 30
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 03 Juillet 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Yuto Tsukuda
Dessin : Shun Saeki
Avec la collaboration de Yuki Morisaki

Food Wars ! (Shokugeki no Soma) est une série toujours en cours de parution au Japon, et qui a connu trente-quatre tomes à ce jour aux éditions Shueisha. Soma Yukihara a grandi dans les cuisines du restaurant familial, et est bien décidé de prendre un jour la tête du restaurant paternel. Son quotidien est toutefois bouleversé lorsque son père accepte un travail dans un place new-yorkais. Le jeune garçon intègre dès lors une prestigieuse école culinaire, Totsuki. Mais il va lui être difficile de trouver sa place dans cet établissement, lui le fils d'un chef de petit restaurant de quartier, tandis que l'école accueille essentiellement la descendance de personnes renommées dans la gastronomie. La première étape consistera à passer l'examen d'entrée, et préparer des plats qui plairont au jury, notamment Erina Nakira, fille de l'administrateur de l'école, et meilleure élève de Totsuki de surcroît. Pour ce faire, il multipliera les expériences culinaires, bonnes comme mauvaises, afin de progresser dans son art. La série met aussi l'accent sur le plaisir de déguster un bon petit plat, avec des séquences extrêmement détaillées et des personnages qui décortiquent littéralement toute la recette. Dans cet arc, Azami Nakiri, le père d'Erina, est revenu à l'académie Totsuki pour reformer l'établissement et développer une gastronomie dédiée à l'élite. Par conséquent, les clubs d'activité sont menacés de fermeture, et c'est la survie du dortoir de l'Étoile Polaire qui est désormais en jeu. C'est pourquoi Sôma a lancé un défi à Azami Nakiri, une bataille en équipe contre les chefs, afin d'espérer remporter suffisamment de sièges au conseil pour le retourner à leur avantage. Le proviseur a finalement accepté que les derniers insoumis affrontent la Centrale lors d'un "régiment de cuisine".

Dans ce trentième tome, le Régiment de Cuisine a atteint son dernier combat ! Le Conseil envoie ses deux meilleurs chefs, Tsukasa et Rindo, tandis que les espoirs des résistants reposent sur Soma et Erina. Dans cette bataille de vrais gourmets entre père et fille, qui en sortira vainqueur - Azami ou d'Erina ?! Il était prévisible que le round final allait opposer Sôma et Erina contre les deux premiers du Conseil des Dix : Tsukasa et Rindo. Bien sûr, il fallait que ça finisse comme ça. Alors que la Résistance compte de nombreux chefs talentueux, en particulier les anciens membres du Conseil, Soma est le personnage principal, après tout, et possède des qualités particulières qui rendent tous les chefs qui l'entourent... meilleurs. Sa volonté incessante de rechercher la nouveauté et l'exploration donne le vent en poupe à tous les chefs qui pourraient s'aventurer sur les eaux sombres de la mer des inconnues culinaires. De l'autre côté, il y a la perfection jadis glaciale d'Erina Nakiri, la langue divine qui est comparée à une boussole, celle qui indiquera la voie à suivre. Son père Azami avait prévu qu'elle n'indiquerait que les chemins empruntés auparavant. Mais l'exposition à Sôma l'a "corrompue" de son point de vue, la tournant dans des directions où elle ne devrait pas aller. De son propre point de vue, Erina a été libérée. Libérée de la prison de convention d'Azami, Erina peut maintenant faire beaucoup de choses que nous n'aurions pas pu imaginer au début de cette saga. D'une part, elle peut rire et plaisanter au milieu d'un concours de cuisine très stressant qui a de véritables enjeux.

D'une certaine façon, la conclusion a été ordonnée il y a longtemps. Non, pas par simple fiat d'auteur. Mais Yuto Tsukuda a montré sa main bien avant ce point culminant final. Après tout, nous savons que Senzaemon avait demandé à Joichiro d'envoyer son fils Soma à Totsuki, où de tout ce que nous avons appris du passé, Joichiro, bien qu'il n'ait certainement aucune mauvaise volonté envers Senzaemon (bien au contraire), ne regarde probablement pas son passé à Totsuki avec des sentiments entièrement heureux. Il n'était pas intéressé à faire de Soma un prodige de Totsuki. Il n'était pas du tout intéressé à ce que son fils devienne chef cuisinier. Une fois que Soma est arrivé à Totsuki, Senzemon avait déjà mis en place toutes les pièces nécessaires pour contrer la prise de contrôle d'Azami, bien qu'il aurait peut-être voulu à l'origine quelqu'un qui serait capable de libérer Erina de la cage créée par Azami grâce à la «langue divine». Ainsi Soma et les autres, la “ génération du diamant ”comme les appelait Senzaemon, ont été spécifiquement amenés à Totsuki afin de faire bouger les choses. Nous n'allons pas raconter tous les détails du combat final. Tsukasa, bien sûr, crée un plat d'une perfection absolue, comme il le fait toujours. Rindo a créé un exhausteur de goût très inhabituel pour son hors-d'œuvre. Bien sûr, les juges seraient impressionnés (et nous apprenons enfin l'héritage étrange qu'avait Azami en rejoignant la famille Nakiri - il a sa propre version du déshabillage qui est… très différente). Ils ont tous deux manifesté une amitié que nous savons authentique, malgré leur différence.

En comparaison, Soma et Erina restent feu et glace, huile et eau, chat et chien. Même à ce stade, ils ne peuvent pas former une "équipe" comme Eishi et Rindo. Ce n'est pas une surprise. Soma est depuis le moment où nous l'avons rencontré quelqu'un qui se nourrit de la compétition. Malgré son désespoir face à son père surpuissant, Sôma continue de le défier chaque fois qu'ils sont ensemble. Erina n'est qu'un autre challenger pour lui. Il est logique qu'au lieu de coopérer, ils soient en concurrence. Là où Erina a vraiment changé, c'est qu'autrefois, elle n'aurait pas reconnu Soma comme un adversaire valable. Maintenant, elle nous montre tout ce qu'elle a appris de lui. Le volume se termine lorsque la bataille se conclut, mais nous devons attendre le prochain volume pour voir les conséquences. Il était temps que les combats de cuisine se terminent. Oui, un arc de tournoi long et soutenu est classique pour les mangas shonen. Après tout, vous voulez garder les lecteurs accros pendant des mois, si vous le pouvez. Mais toutes les bonnes choses ont une fin et il était nécessaire de boucler le Régiment de Cuisine. Si l'on examine l'ensemble de la série de ce point de vue, on constate qu'elle a un certain sens. Cette histoire raconte la quête de Sôma à travers les landes perdues de la cuisine, mais aussi le voyage d'Erina hors de sa prison et dans ce même désert. Maintenant nous devons voir ce qu'Erina va faire de sa liberté retrouvée.

VERDICT

-

La compétition finale consistait à créer un repas complet de deux plats véritablement gastronomique… tel que défini par Azami Nakiri, qui avait usurpé le poste de juge en chef pour ce tour final. Eishi Tsukasa et Rindo Kobayashi ont bien sûr offert un repas composé de deux plats qui témoignaient de leur étroite amitié et de la qualité des entrées dans le plat principal. Tsukasa, naturellement, a fait ressortir sa vraie spécialité, un plat de chevreuil qui était pure perfection. Soma et Erina, tout aussi naturellement, étaient en désaccord jusqu'à la fin. Mais ces frictions ont produit quelque chose… de magique. Ainsi se termine le régiment de cuisine et cet arc très prenant. Nous attendons maintenant de découvrir ses conséquences dans le prochain opus.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés