Trine 3 : The Artifacts of Power
Plate-forme : Nintendo Switch - PC - PlayStation 4
Date de sortie : 29 Juillet 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Plate-forme
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


8.5/10

Trine 3 accueille à son tour une adaptation sur Nintendo Switch.

Le renouveau de la série.

Trine 3 : The Artifacts of Power est un jeu de plates-formes 3D d'action, de puzzles et d'aventure. Les trois héros tentent de rendre leurs dons extraordinaires à l'artefact appelé Trine, et ils se mêlent donc de pouvoirs qu'ils ne comprennent pas : Trine se brise et un ancien sorcier sans cœur s'échappe. Avec seulement un artefact cassé pour les guider, les héros doivent essayer de réparer les dégâts qu'ils ont causés ... ou les dégâts qui pourraient encore être faits. La série Trine a conquis le public grâce à ses beaux graphismes et à son concept de jeu plates-formes/puzzle très précis. Cependant, ce troisième épisode change clairement la formule car l'action se déroule pour la première fois en 3D. Après le choc initial, il faut admettre qu'il faut du temps pour s'y habituer. Pouvoir attacher la corde de Zoya à divers objets pour résoudre des énigmes, demander à Amadeus de ne faire apparaître que des boîtes de même taille, et utiliser le bouclier de Pontius pour survoler de grands gouffres est tout nouveau. Même si c'était beaucoup à encaisser, tout fonctionne à merveille.

Bien entendu, le gameplay devait s’adapter à trois dimensions. Cela fonctionne très bien dans l'ensemble, mais quelques sacrifices ont été faits. Les anciens jeux Trine vous permettaient de monter de niveau et d'équiper des artefacts, mais aucune de ces fonctionnalités n'est présente ici. Zoya et Pontius se jouent généralement comme on pouvait s'y attendre, mais la magie d'Amadeus est beaucoup moins efficace cette fois-ci. Il semblerait qu'il ait oublié comment assembler des boîtes de tailles différentes, créer plus d'un objet à la fois et invoquer des planches. Néanmoins, matérialiser des caisses et soulever des objets est très amusant et permet de résoudre des énigmes de manière satisfaisante, mais pas dans la mesure où les fans sont habitués à le faire. Cela étant dit, Zoya est davantage utilisée dans le processus de résolution de casse-tête grâce à sa capacité à attacher une corde à des objets. Pontius s'écrasant pour se lancer depuis des surfaces élancées et utiliser son bouclier pour planer sont également des capacités astucieuses. Dans l’ensemble, le gameplay peut parfois sembler un peu restrictif pour les vétérans de la série mais la quantité de plaisir que procurent de nouvelles mécaniques et de jouer en trois dimensions vous permettront de pardonner facilement toute lacune.

Une réalisation de qualité.

Une chose qui n'a pas changé, c'est la présentation phénoménale. Les fans se sentiront à l'aise avec les environnements absolument magnifiques, les voix familières et attachantes et la musique orchestrale de l'époque de la Renaissance. Une couche de charme supplémentaire est apportée par l'apparence plus caricaturale des personnages, en particulier pendant les séquences divertissantes de l'histoire. Trine 3 présentait sur PS4 une compatibilité avec la 3D stéréoscopiques, une fonctionnalité très bien gérée dans ce jeu. Pouvoir contempler les magnifiques arrière-plans, s'émerveiller devant l'étrange chauve-souris qui vole au premier plan, et se concentrer sur l'action entre les deux amplifie le plaisir à un tout autre niveau. Hélas, cette fonctionnalité n'est pas présente sur Switch, malgré la présence du Kit VR Nintendo Labo qui aurait fait un bon palliatif. La seule chose négative que l'on peut vraiment exprimer au sujet de la présentation est qu'il n'y a pas autant d'environnements différents que dans les jeux Trine précédents. Vous traverserez de petits villages, des montagnes glacées, et même jouerez à travers un niveau de livre d'histoires mais vous ne trouverez pas de cimetières de dragons, de cavernes de cristal, ou de forêts tordues ici.

En plus de tout cela, Trine 3 implémente également un système de progression différent. Au lieu de travailler de manière linéaire sur chaque niveau, vous collectez autant d'objets de collection que vous pouvez afin de déverrouiller d'autres niveaux et des domaines optionnels tels que les mini-niveaux et les arènes de combat. Certaines d'entre elles peuvent devenir assez difficiles, mais rien n'atteint jamais le point d'être frustrant. Les niveaux sont remplis d'énigmes engageantes qui peuvent être résolues de multiples façons et de combats palpitants qui mettront votre maîtrise de l'épée à l'épreuve. Il est facile de gagner suffisamment d’objets pour déverrouiller l'ensemble de la carte du monde avec un peu d'effort consacré à l'exploration. Bien qu'il n'y ait que huit niveaux principaux à parcourir, ils sont plutôt longs. Cela étant dit, le voyage finit toujours par être beaucoup plus court qu'on ne l'imagine. Disponible pour 19,99€ sur l'eShop, Trine 3 a été porté sur Nintendo Switch par le studio BlitWorks. Le jeu tourne en 30fps quelque soit le mode choisi, mais affiche une résolution qui varie pour sa part (720p en tablette ou portable, 900p sur le dock). Globalement, cette mouture est extrêmement proche de la version PS4 publiée en décembre 2015, aussi si vous disposez déjà d'une mouture antérieure, exceptée la portabilité inhérente à la Switch, l'investissement dépendra de votre envie ou non à refaire le jeu.

VERDICT

-

Que vous soyez nouveau dans la série ou non, Trine 3 : The Artifacts of Power est une réalisation impressionnante dans la plate-forme/puzzle 3D. Les fans peuvent être décontenancées au début, mais force est de constater à quel point il est plaisant de se lancer dans une aventure avec Pontius, Zoya et Amadeus dans un monde en trois dimensions.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés