Pillars of Eternity : Complete Edition
Plate-forme : Nintendo Switch
Date de sortie : 08 Août 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
RPG
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Pillars of Eternity : Complete Edition réunit l'ensemble des contenus additionnels publiés depuis la version PC, y compris les DLC et extensions.

Il était une fois.

Lancé en 2015 sur PC, Pillars of Eternity était initialement un projet Kickstarter qui a récolté plus de 75.000 soutiens et plus de 4 millions de dollars de financement. Aujourd'hui, le jeu arrive enfin sur consoles non pas sous l'égide d'Obsidian Entertainment mais par Paradox Arctic. Pillars of Eternity : Complete Edition réunit l'ensemble des contenus additionnels publiés depuis la version originale, y compris les DLC et extensions "The White March : Parts I & II". L'intrigue débute dans le monde d'Eora, la caravane dans laquelle vous voyagez est brutalement secouée par une tempête mystérieuse, obligeant ses occupants à se refugier dans une grotte aux alentours. Le héros est alors le témoin d'un étonnant rituel qui permet de séparer l'âme d'un corps. Frappé par l'énergie dégagée par le rituel, le personnage devient un Gardien qui a la faculté de revivre le passé des hommes en sondant leur esprit. Pour ne rien arranger, de plus en plus de femmes donnent naissance à des enfants sans âme, qui dépérissent ainsi très rapidement. Que se passe t-il donc dans la région de Dyrwood ?

Pillars of Eternity : Complete Edition permet de créer son personnage principal de la tête aux pieds. Six races sont accessibles, notamment les Humains, les Aumaua, les Nains, les Elfes, les Divins et enfin les Orlans. Chaque espèce dispose de particularités selon sa position géographique et d'antécédents particuliers. Onze classes sont intégrées (magicien, barbare, moine, etc) et plusieurs éléments seront à déterminer, à savoir les attributs, les invocations ou encore la culture. RPG occidental à l'ancienne, Pillars of Eternity s'adapte cependant aux standards modernes en offrant différents niveaux de difficulté pour satisfaire un large public. Il est ainsi possible de jouer en facile avec un système d'aide à la clé ou bien en extrême où toute mort au combat est définitive (et la sauvegarde disparaît). Bien sur, le héros accumule de l'expérience en terminant les quêtes et il est possible de diriger un escouade de six personnages et de bâtir sa forteresse.

Une réalisation old school ?

D'un point de vue technique, Pillars of Eternity tourne sur le moteur Unity. Le graphisme est plutôt convaincant dans l'ensemble, et affiche des environnements variés, ainsi qu'une bonne lecture de l'action. Il est possible de zoomer sur l'action en utilisant les touches haut et bas, mais la caméra reste quant à elle fixe, et les temps de chargements demeurent particulièrement longs. On appréciera le travail d'écriture excellent, mais la police de texte utilisée aura raison des presbytes tant elle demeure petite à l'écran. Pour son arrivée sur consoles, Obsidian a entièrement revu l'interface utilisateur de Pillars of Eternity. Le jeu propose des combats en temps réel, et une pause active se déclenche lorsqu'un ennemi entre dans le champ de vision des personnages. C'est à ce moment là qu'il faudra gérer votre groupe, les positionner sur le champ de bataille et déterminer la marche à suivre. L'intelligence artificielle alliée n'est pas vraiment futée et sans votre aide, elle ne fera pas long feu. En pressant le bouton - du contrôleur, vous affichez la carte, les gâchettes L2 et R2 servent à ouvrir le menu radial et celui des combats, L1 et R1 sont quant à eux utiliser pour sélectionner un (ou plusieurs) personnage(s), Y gère la pause, B sert à attaquer, enfin gauche et droite sont utilisés pour ralentir ou accélérer le temps. En revanche, il est regrettable que le jeu n'utilise pas du tout l'écran tactile de la console.

La durée de vie n'est pas en reste, avec une aventure qui dépasse la centaine d'heures, sans compter les multiples quêtes secondaires qui vous tendent les bras. On retrouve des musiques très réussis, les doublage anglais s'en sortent avec les honneurs, et les bruitages ne manque pas d'énergie. On pourra par contre regretter des temps de chargement extrêmement longs, parfois plus de trente secondes, et c'est encore pire en mode nomade. D'aucuns seront également déçus de l'absence de version physique du jeu au contraire des autres consoles.

VERDICT

-

Pillars of Eternity : Complete Collection est un titre pensé pour les amateurs du genre. Résolument old school, le titre d'Obsidian Entertainment offre une aventure très efficace, bien réalisée, et relativement variée. Mieux, le portage console s'est bien passé avec une interface utilisateur tirant agréablement partie des manettes.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés