Blake et Mortimer tome 24 : Le testament de William S.
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 25 Octobre 2016
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Yves Sente
Dessin : André Juillard

Edgar P. Jacobs, créateur de Blake et Mortimer, a signé onze albums (le douzième a été élaboré par Bob De Moor ) et pour André Juillard, le compteur atteint maintenant sept albums. Son dernier album Le Testament de William S. n'est certainement pas le moindre de ses propres récits : Une série de crimes commis par une bande de voyous nommée les « Teddys » met sur le pied de guerre le MI5 et Scotland Yard. Mortimer, de son côté, découvre une énigme encore plus opaque : l’existence d’une œuvre inédite de Shakespeare qui répondrait à la question de la paternité de son travail. Mais le chemin qui mène au manuscrit du barde de Stratford est parsemé d’embûches.

Après avoir lu le nouveau Blake et Mortimer nous sommes agréablement surpris, c'est encore une fois une bonne aventure classique. Cette fois, pas de lieux exotiques ou extraterrestres, mais juste un Londres à l'ancienne avec un voyage à Venise et dans d'autres belles villes italiennes. Les enjeux sont la vérité sur l'un des plus grands écrivains anglais de tous les temps : William Shakespeare. Pendant que Philip Mortimer et Francis Blake s'occupent des partisans de Shakespeare, Sarah Summertown et sa fille Elisabeth, à Londres, le marquis Stefano da Spiri organise une fête pour ses invités à Venise. Parce qu'un bateau heurte accidentellement son palais, une cloche vieille de presque quatre cents ans est activée et le marquis découvre ainsi un vieux mystère familial. Da Spiri demande à Sarah Summertown, et indirectement à son vieil homme bien-aimé Mortimer, de l'aide pour résoudre ce mystère. Ce qui suit est une recherche divertissante des réponses à trois énigmes pendant que les hommes du Colonel Olrik sont également actifs. Les opposants à Shakespeare ont fait appel à son aide, parce que l'engagement n'est pas seulement d'une grande importance littéraire, il y a aussi une question financière. Sente présente différents scénarios et sait comment diriger correctement tout dans la bonne direction. Nulle part il ne l'est dit explicitement, mais Elisabeth Summertown aurait pu être la fille de Mortimer. Une telle profondeur dans les personnages a été une raison pour Juillard de ne pas encore ranger le crayon à dessin.

VERDICT

-

Après l'Affaire Francis Blake et la Machination Voronov, nous retrouvons l'un des meilleurs albums de l'ère post-Jacobs. Un récit unitaire bien narré et soutenu par de très jolis dessins.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés