Midnight Tales tome 3
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 24 Mai 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Elsa Bordier, Mathieu Bablet et Florent Maudoux
Dessin : Thomas Rouzière, The Neb Studio, Baptiste Pagani et Florent Maudoux

Ce troisième tome de Midnight Tales réunit quatre nouvelles histoires complètes, un texte illustré et des articles entre chaque récit, sur un modèle rappelant Doggy Bags. Cette fois, tous les intrigues se déroulent au Japon à travers plusieurs années et multiplient les points de vue. Dans "Mokusatsu" (scénarisé par Mathieu Bablet et dessiné par Baptiste Pagani), nous sommes le 6 août 1945, jour de la dévastatrice attaque d'Hiroshima qui conduira à la capitulation japonaise. A bord des avions de guerre Enola Gay, un groupe de sept femmes survole la mer non pas pour larguer une bombe nucléaire mais pour attaquer une énorme créature radioactive qui serait à l'origine des incidents affectant la région. En effet, le monstre de type kaiju (voir Godzilla) a soulevé une vague de chaleur de prêt de 4000 degrés et provoqué un rayonnement mortel tuant 70.000 nippons. Les Midnight Girls vont ouvrir un portail magique pour tenter d'extraire le démon. L'Ordre de Minuit a dissimulé la vérité et prétexté qu'il s'agissait d'une arme américaine, mais le kaiju n'est apparemment venu seul et l'unité d'élite déployée sur le terrain sera rapidement balayée face à l'ampleur de la menace. Seule Makoto Kino parvient à s'en sortir indemne (du moins physiquement) et choisit d'adopter une petite fille Kyoko, elle aussi marqué par les événements. Ces deux femmes seront présentes dans tous les récits de ce volume, soient en tant que leaders soit en personnages de soutien. Dans "Parasites" (scénarisé par Elsa Bordier et dessiné par Thomas Rouzière), nous sommes dans les années 1970 et Makoto vit mal la retraite forcée. Cependant, un yokai parasite, le Kosho, sévit dans la région et il va falloir agir avant qu'il ne soit trop tard. Si le démon arrive à pondre dans sa victime, il sera trop tard pour son hôte ...

Dans "Bâton de cendre" (signé Florent Maudoux), l'intrigue se déroule en 2011. Sakura est une jeune femme qui ne pense qu'à son travail et n'a aucune vie sentimentale. Le 11 mars 2011, un tsunami géant va s'abattre sur le Japon et réveiller un démon, enfoui sous la centrale nucléaire de Fukushima. Sakura était autrefois une Midnight Girl et elle va devoir reprendre du service, qu'elle le veuille ou non. Enfin, dans "Les Sœurs de Sélène (avec Mathieu Bablet au scénario et The Neb Studio au dessin), nous sommes en 2018 sur l'île d'Ha-Shima. Ces fameuses femmes encapuchonnées avec des masques blancs (voir tomes et 2) ont toujours l'intention de stopper les agissements de l'Ordre de Minuit dont nous découvrons partiellement le véritable visage. Notons également la présence d'une nouvelle signée Isabelle Bauthian : "Cinq versets d'Aizu". Il n'y a cette fois un ordre chronologique dans les récits proposés, les différentes histoires proposées permettant d multiplier les points de vue, de présenter les différents protagonistes, et de varier les décors. Une fois encore, l'ouvrage est porté par un dessin d'une grande qualité, à commencer par les planches de Mathieu Bablet, avec des scènes d'action particulièrement dynamiques. La coloration est également très bien rendue.

VERDICT

-

Ce troisième tome de Midnight Tales s'appuie à présent sur une chronologie réelle et continue, contrairement à ses deux prédécesseurs. On retrouve une série d'histoires remarquablement écrites et dessinées par des talents multiples qui nous permettent de découvrir encore davantage la société secrète de l'Ordre de Minuit. A l'image de Doggy Bags, l'ouvrage est ponctué de nouvelles, de dossiers et de reportages très intéressants. L'album parsème également des indices de ce qui se déroulera dans le prochain cycle.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés