Danthrakon tome 1 : Le grimoire glouton
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 04 Septembre 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Christophe Arleston
Dessin : Olivier Boiscommun
Couleurs : Claude Guth.

Résumé : Dans la mythique cité de Kompiam cohabitent de nombreuses races intelligentes. Nuwan, un humain, est apprenti marmiton dans la demeure d’un grand magicien. Avec l’aide de la belle Lerëh, dont il est un peu amoureux, il apprend à lire. Mais ses incursions dans la bibliothèque vont le mettre aux prises avec un précieux grimoire, le Danthrakon. La magie de l’ouvrage s’insinue en lui alors que les pages blanchissent. Effrayé, Nuwan n’ose en parler à personne. Un terrible inquisiteur enquête sur l’effacement du grimoire, alors que Nuwan cache à tout le monde que de l’encre a remplacé son sang, ses larmes… et qu’il pisse noir. Terrorisé, il sait qu’il ne peut rien sans l’aide de Lerëh…

Première bande dessinée du nouveau label dédié à l’imaginaire dirigé par Christophe Arleston, celle-ci se composera d’un total de trois albums, une série courte, comme apparemment la plupart des projets à venir de cette nouvelle maison. Nouveau label, mais pas nouveaux acteurs, on y retrouve un trio habitué à nous produire des albums de qualité. Ainsi les traits d’Olivier Boiscommun mettent en valeur les différentes scènes qui permettront à l’intrigue de se mettre en place au fil de la lecture, le tout colorisé de façon toujours aussi douce par Claude Guth. Concernant le scénario, on reconnaît forcément la pâte de l’auteur, des notes de Lanfeust, un peu d’Ekhö, de l’humour, des personnages attachants et d’autres très caricaturaux, un mix qui se marie à merveille dans le monde de la fantasy. Un rythme assez calme dans la première partie du tome, puis tout s’accélère après un excès de zèle de notre personnage principal. A noter que la présente édition, la première, contient un carnet de croquis en fin d’album.

VERDICT

-

Un album réussi, mettant en scène un anti-héros (ou héros malgré lui) dans une aventure savant mêler fantasy et humour. Une bonne introduction, qui donne plein d’espoir pour la suite.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés