Nez-de-Cuir
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 21 Août 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Jean Dufaux
Dessin : Jacques Terpant

1814, en France, sur un champ de bataille. Parmi les cadavres, un blessé hurle de douleur. Bien qu'il ait survécu, Roger de Tinchebraye est gravement blessé et le Dr Marchal ne peut rien faire pour sauver son visage autrefois magnifique. Avant la guerre, Roger était un grand coureur de jupons, mais il doit maintenant se cacher le visage derrière un masque de cuir. Bien que tout le monde l'appelle "Nez de cuir", Roger constate qu'il n'a toujours rien perdu de son pouvoir de séduction. Son charme est intact et il a acquis une certaine mystique qui captive les femmes. Une de ses dernières admiratrices est Hélène Josias, dont la nièce Judith de Rieusses est également attirée par lui et rêve même de l'épouser. Roger est ému par la proposition de la jeune femme mais ne peut l'accepter car il sait qu'il ne peut jamais rester fidèle à une femme. Quand Judith accepte une offre de mariage de la part du marquis de Brives, Roger réalise qu'il l'aime et conçoit un plan pour rester près d'elle. Après la mort du marquis, Nez de Cuir ne doute plus de son amour pour Judith à qui, un soir, il exprime sa passion avec violence. Bien qu'émue, Judith le repousse, lui reprochant de la traiter comme les autres, d'être un monstre. Se méprenant sur ce terme, par dépit autant que par défi, Roger arrache alors son masque. Il lit dans les yeux de sa bien-aimée le seul sentiment qu'il ne puisse supporter : la pitié. Une pitié qui, en lui faisant prendre conscience de sa déchéance, sonnera le glas de sa carrière de séducteur.
 
De nos jours, l'auteur Jean de La Varende a quelque peu été oublié, mais il a écrit le roman "Nez de cuir" en 1937 qui s'inspirait de la vie d'un de ces ancêtres. Ce souvenir donnera lieu à un roman romantique, certes, mais qui décrit les affres psychologiques, d'un homme très beau devenu laid à la suite d'une blessure de guerre. On ne verra jamais son visage mutilé dans l'ouvrage, c'est une plaie vivante embaumé de linge qui est déposé chez le médecin de son village. Ce dernier sait ce que Roger vit, car lui même a perdu un lourd tribut dans le passé, jusqu'à devenir un eunuque. Blessé psychologiquement, Roger ne se remettra jamais réellement de cette blessure et se sacrifie face à la femme qu'il aime et qui l'aime. Blessé après une chute de cheval, c'est un homme diminué qui assiste au départ de son aimée. Toute la sensibilité du récit transparaît dans les magnifiques dessins de Jacques Terpant, avec un côté réaliste parfaitement maîtrisé. De plus, la BD bénéficie d'une superbe mise en couleurs qui joue avec les noirs, les blancs, les ombres. Le visage blessé et masqué y est sublimement éclairé.

VERDICT

-

Une très bonne adaptation de Nez-de-Cuir en bande dessinée, subtile mélange entre Don Juan (et son amour des conquêtes) et l'homme au masque de fer (pour le mystère émanant de son visage recouvert même si les circonstances sont différentes). Ce récit aujourd'hui tombé dans l'oubli mérite d'être redécouvert.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés