Donkey Kong : Bongo Blast
Plate-forme : Wii - GameCube
Date de sortie : 25 Janvier 2008
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Course
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


5/10
Attendu depuis fort longtemps, Donkey Kong débarque sur Wii.

Le roi des Kong est de retour.

Conçu à la base pour le GameCube, Donkey Kong : Bongo Blast a ensuite mué en projet Wii. Exit donc les bongos qui devaient servir de maniabilité au jeu, place à la Wiimote et au Nunchuk. Donkey Kong Jet Race propose huit personnages de la famille Kong et huit autres du clan Kremling. Trois personnages de chaque clan sont disponibles dès le départ alors que les autres, qui disposent tous d’aptitudes différentes, sont déblocables dans le mode Grand Prix et le mode Candy’s Challenges. Le jeu comprend des personnages familiers comme Donkey Kong, Diddy Kong et Kritter ainsi que d’autres moins connus comme Lanky Kong, Kas et Kip, certains font même leur première apparition dans un jeu Donkey Kong. Chaque clan peut récolter huit objets colorés durant le jeu. Chaque personnage peut récupérer l’objet qu’il rencontre en chemin mais en récupérant l’objet de la couleur correspondant à votre personnage son effet sera démultiplié alors visez soigneusement.

Après avoir choisit un personnage, vous allez voyager en utilisant un barrel jet, des machines qui propulsent les personnages en avant lorsqu’ils sont frappés comme des tambours. En utilisant la télécommande Wii, chaque joueur prend de la vitesse en secouant alternativement la télécommande Wii et le Nunchuk jusqu’à ce que la vitesse maximum soit atteinte. Dès que les jets ont atteint la vitesse suffisante, secouer soit la télécommande Wii soit le Nunchuk fait aller le personnage vers la droite ou vers la gauche. Pour faire sauter les personnages au-dessus des obstacles, il suffit de relever simultanément la télécommande Wii et le Nunchuk , alors que secouer les commandes lorsque le personnage est dans les airs permet de le faire planer. Récupérer des bananes permet aux personnages de réaliser des mouvements fous, un surplus temporaire de puissance et d’aptitude, qui peuvent être combinés dans des combos. Cela fait que le succès repose aussi bien sur la stratégie et le timing que sur la vitesse. La jauge banane située sur la droite de l’écran montre le nombre de bananes devant être récupéré pour pouvoir réaliser le mouvement fou suivant. Les mouvements fous sont enclenchés en tirant le stick analogique du Nunchuk vers le bas et en le relâchant, mettant à l’épreuve votre timing et votre précision pour percuter les objets éparpillés le long du circuit. Vous pouvez également frapper les ennemis et les obstacles et utiliser les objets récupérés avec les boutons A et B.

Un gameplay qui manque de pêche.

L’objet de la course n’est pas forcément de franchir la ligne d’arrivée en tête, mais de remplir certains objectifs comme récupérer un certain nombre de bananes, réaliser un certain nombre de mouvements sauvages, frapper un certain nombre d’ennemis ou battre un adversaire particulier dans un tête à tête afin de satisfaire Candy et de gagner le concours.  Les courses se déroulent sur 16 circuits répartis sur 7 terrains différents : Jungle, Océan, Mont Dynamite, Désert, Glacier, Temple et Espace. Les trois niveaux de difficulté et l’option pour quatre joueurs assurent une durée de vie honnête, mais hélas, la réalisation ne suit pas toujours.

Si sur le plan graphique Donkey Kong Jet Race s'en sort plutôt bien avec des environnements colorés, le gameplay manque cruellement de punch. Dans un jeu de course c'est très pénalisant, surtout que l'impression de vitesse est très mitigée. C'est lent, lent et lent, sauf quand vous utilisez du boost. En outre, le nombre de pistes différentes restent bien léger.

    

VERDICT

- Donkey Kong Jet Race souffre d'un manque cruel de dynamisme, et d'une impression de vitesse presque absente. Des points très genants dans un jeu de course. Vivement Mario Kart tiens.
© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés