Zorglub tome 3 : Lady Z
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 13 Septembre 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario et dessin : José Luis Munuera 
Couleurs : Sedyas

Son nom commence par un Z et il ne s'agit pas de Zorro mais de Zorglub, ancien génie du mal et spécialiste de la robotique. C'est le scientifique qui est aussi mégalomane que brillant, aussi ingénieux que maladroit. Dans toute sa vanité, il veut devenir l'ultime méchant rusé, mais il continue à se perdre. Zorglub a maintenant la machine de clonage. Sur la base de son ADN original, il peut ramener chaque être à la vie et le cloner. Pour honorer sa ruse et financer son style de vie, Zorglub clone le rockeur Elvis Presley pour Kroutchov, un chef de la mafia russe, et c'est une réussite - du moins à première vue. Naturellement, Zorglub s'est également cloné. Bientôt, il a une armée de Z-clones autour de lui. Mais Zorglub ne serait pas Zorglub si sa machine ne présentait pas un petit défaut. Chaque clone est un agrandissement d'un trait de caractère de l'ADN d'origine. Tout comme les Schtroumpfs, l'apparence des Zorglub est similaire, mais chacun a son propre caractère. Par exemple, sa machine créé un personnage maladroit, un protagoniste râleur, un méchant dure à cuire, etc. Et tout à coup elle est là : la personnification du côté féminin de Zorglub, la Schtroumpfette suprême de Zorglub ... Lady Z sort de la machine. Malgré son apparence charmante, elle est l'ultime méchante !

L'univers Spirou et Fantasio a été fortement exploité ces dernières années. Il existe de nombreuses séries parallèles sur les héros eux-mêmes mais également sur le comte Pacome de Champignac, le Marsupilami et Zorglub donc. L'ingénieuse escroquerie narcissique dans toute sa complexité offre les meilleures chances de grandes histoires. Le dessinateur José Luis Munuera s'amuse bien avec Zorglub. Ce spin off de la série Spirou remet en scène un personnage de Zorglub qui a retrouvé le panache des aventures signés Franquin, le côté méchant en moins (encore que). Munuera nous livre un bel hommage au méchant mythique, dont le caractère ressemble désormais davantage à celui d'un Gru (Moi, Moche et Méchant) que d'un despote sans foi ni loi. L'intrigue s'avère bourrée d'humour et d'action, le dessin de Munuera fait preuve d'une grande précision, reprenant un style identique à celui affiché dans les Spirou et Fantasio qu'il réalisait fut un temps, nonobstant l'univers dépeint ici est très personnel. Munuera fait aussi de Zorglub un père extrêmement démodé et surprotecteur, ce qui rend le personnage encore plus impressionnant et donne plus de profondeur à l'histoire. Il fait de nombreuses références au monde du cinéma (Jurassic Park, Honeymoon in Vegas) et à la BD (Lady X de Buck Danny, les plantes de Tembo Tabou, etc..). Cela donne aussi à l'album un zeste supplémentaire. Ma Kis la plus belle surprise, c'est que Lady Z, contrairement à l'apprenti méchant du deuxième album, est un grand personnage.

VERDICT

-

Lady Z est tout simplement le meilleur album de la série Zorglub à ce jour. L'ouvrage fait du grand némésis de Spirou dans les années Franquin un père de famille inquiet (et totalement dépassé) mais aussi un scientifique brillant mais dont les inventions contiennent toujours un petit défaut qui mènent à la catastrophe. Le dessin reprend quant à lui un style identique à celui affiché dans les Spirou signés Munuera mais l'univers parvient à créer sa propre partition.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés