Détox tome 1
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 27 Mars 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Jim
Dessin : Antonin Gallo

Nous connaissons tous un Mathias. Ce sont des animaux alpha qui continuent à faire la course en tête pour un but, de l'ego ou un statut. Ils sont partout, ils sont infaillibles, intouchables et malheureusement pour beaucoup, ils sont aussi nécessaires dans toute entreprise. Mathias d'Ogremont est un mâle alpha. Lié à ses deux smartphones (un pour le travail et l'autre pour son usage personnel), il prend constamment des décisions difficiles et rationnelles. Son esprit d'entreprendre n'est guère tempéré par son mode de vie malsain et sa famille à l'arrière-plan. Mais soudain, son meilleur employé et sa maîtresse meurent d'une crise cardiaque. Elle est enterrée la veille des vacances familiales annuelles de Mathias. Et là, au bord de sa tombe, le directeur général se rend compte qu'il faut faire les choses différemment. Il s'enfuit, c'est tout. Dans son brouillard, il tombe dans un prestigieux cours de désintoxication dont il s'est moqué peu auparavant. Lorsqu'il arrive dans un lieu de réflexion éloigné, il se rend compte trop tard qu'il s'est retrouvé dans son propre cauchemar. Ses camarades sont différents, le ton est étincelant d'émotion et les organisateurs sont des hommes alpha de l'autre côté de son univers. Mais c'est trop tard, d'Ogremont ne peut plus partir. Il est coincé là-bas. Il ne lui reste que quelques litres d'une boisson de désintoxication dégoûtante.

Avec Détox, Jim met de côté ses histoires typiques de crise de la quarantaine pour un moment. Ce n'est pas le processus de vieillissement ou les relations de couple qui sont maintenant le thème central, mais la lutte intérieure de l'un d'entre eux eux. C'est la vraie vie de devenir fou ? Pour faire valoir son point de vue, Jim se sert d'un responsable d'entreprise très caricaturé. Les personnages des deux côtés sont juste trop clichés pour être vraiment crédibles, mais l'astuce de Jim fonctionne. Quand les extrêmes entrent en contact les uns avec les autres, l'humour est à portée de main. Détox est devenu une bande dessinée très drôle. L'estime de soi, le pathos, l'humilité,..... toute la gamme des sentiments que l'on peut associer aux grands leaders - qu'ils soient machiavéliques ou adeptes du yoga - remonte à la surface. Heureusement, Jim parvient à envelopper cette caricature dans des dialogues incroyables et crédibles. Il peut le dire si joliment. Détox est un diptyque et doit également être lu comme tel, car, tout comme dans les autres diptyques de l'auteur, nous nous retrouvons maintenant à un point bas pour le personnage principal. Espérons que Jim ne suive pas le chemin des attentes logiques dans la dernière partie. Croisez les doigts ! Cette première partie de Détox aurait pu être un Jim typique, mais il excelle à nouveau dans les dessins. Il joue avec les expressions subtiles du visage et honore le petit geste. Pour les décors et les coloris, il est soutenu par l'artiste espagnol Antonin Gallo. Gallo offre une coloration constante et complète, pleine d'ocre, de brun et de nuances de gris. Cela donne à la bande dessinée une sensation un peu terreuse et chaleureuse.

VERDICT

-

Un grand thème, des dialogues saisissants, un dessinateur subtil et une coloration réussi ... Suffisamment d’ingrédients pour livrer un album qui ne nous a pas lâchés depuis un moment. Détox est une belle bande dessinée qui nous présente un miroir de la vie moderne.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés