Tokyo Revengers tome 4
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 02 Octobre 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario et dessin : Ken Wakui

Tokyo Revengers est une série toujours en cours de parution au Japon et qui a connu treize tomes à ce jour aux éditions Kodansha. En regardant les nouvelles, Takemichi Hanagaki apprend que son ancienne petite amie, Hinata Tachibana, qui était avec lui au collège, est décédée. La seule petite amie qu'il ait jamais eue vient d'être tuée par un groupe pervers connu sous le nom de Tokyo Manji-kai. Il vit dans un appartement minable aux murs minces et son patron, plus jeune de six ans, le traite comme un idiot. De plus, il est un puceau complet et total. Au plus fort de sa vie, il fait un bond dans le temps de douze ans en arrière au collège ! Pour sauver Hinata et changer la vie qu'il a passée à fuir, Takemichi, un employé à temps partiel désespéré, doit viser le sommet du gang le plus sinistre des délinquants de Kanto !!

Dans ce quatrième tome, Takemichi n'a pas pu empêcher Draken de se faire poignarder par Kiyomasa. L'adolescent est en proie à la panique et ne sait pas comment il va pouvoir s'en sortir cette fois-ci. Alors que l'affrontement se poursuit entre le Tokyo Manjikai et le clan Moebius, Takemichi tente d'amener Draken à l'hôpital mais il est vite rattrapé par Kiyomasa et ses sbires, bien décidé à achever son travail. L'enjeu de la fin de cet arc est important pour Takemichi, sauver Draken c'est potentiellement sauver Hina. Oh bien sur, Takemichi n'est vraiment doué au combat mais il parvient à prendre en tenaille Kiyomasa et s'accroche littéralement à sa cible. Sa mission effectuée, Takemichi a hâte de retourner dans le présent afin de découvrir la nouvelle ligne temporelle qu'il a créé. Quelle n'est pas sa surprise de retrouver un travail dans un vidéo-club qu'il croyait avoir perdu depuis des semaines ! Et ce n'est pas la seule nouvelle : Hina est bien vivante et elle a hâte de le revoir. Se dirige t-on réellement vers un "happy end" si cher aux séries américaines ? Eh bien non, l'auteur nous livre un coup de Trafalgar et obligera Takemichi de retourner à nouveau dans le passé pour cette fois devenir le leader du Tokyo Manjikai (vraiment ?) et empêcher le déroulement des sombres événements ayant coûté la vie à Hina. Il faut d'ailleurs rappeler que la gestion du temps est la même quelque soit l'époque traversée. S'il se passe une semaine dans le passé, une semaine se sera écoulée quand Takemichi reviendra dans le présent. Ce que l'on apprécie vraiment dans le dessin, c'est l'effort qui a été fait pour créer différentes coiffures, vêtements et accessoires, et la beauté des personnages dans leur style badass. En général, l'art est bon, bien adapté et assez simple pour suivre avec aisance, même dans les scènes d'action. Malgré les interminables rebondissements de l'intrigue, Tokyo Revengers est en fait une histoire assez simple. Simple, et détenue. Les personnages deviennent rapidement familiers et on a hâte de voir comment les scénarios à venir vont se dérouler.

VERDICT

-

Ce quatrième tome de Tokyo Revengers aurait pu signer la fin de la série, mais l'auteur a brillamment troublé les cartes et offre un redémarrage de l'intrigue captivant : Takemichi n'est qu'un pion dans la machinerie, puisqu'il s'avère impuissant de modifier la chronologie des événements comme il le voudrait. Désormais, il va devoir passer à la vitesse supérieure et devenir le leader du clan !

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés