MediEvil
Plate-forme : PlayStation 4
Date de sortie : 25 Octobre 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action/Aventure
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7/10

Redécouvrez le royaume de Gallowmere dans une toute nouvelle version sur PS4, avec des graphismes améliorés et même en 4K sur PS4 Pro.

Un jeu pensé pour Halloween.

Les années 90 sont à nouveau à la monde et les jeux de l'époque sont portés et refaits par paquets, alors voici un remake du classique d'Halloween MediEvil. Paru en octobre 1998 sur la première PlayStation, MediEvil n'a certainement pas marqué autant que ses congénères lancés le même mois, tels que Crash Bandicoot 3: Warped, Brave Fencer Musashi et Metal Gear Solid, mais c'était un jeu amusant. Son cadre loufoque d'Halloween a su faire sourire les joueurs à travers ses niveaux tordus, sans compter que Sir Daniel Fortesque était un protagoniste mémorable avec son corps maigre et ses dialogues composés de marmonnements. Heureusement, tout cela est revenu dans ce remake. En fait, c'est l'un des remakes les plus fidèles que l'on ait pu découvrir sur PS4. Garder à l'esprit que ce n'est pas nécessairement une bonne chose, car il comporte également beaucoup de bagages rétro, dont nous parlerons plus en détails plus tard. Cependant, nous sommes très heureux que le monde du jeu reste intact et qu'il ait fière allure sur PS4, bien que le HDR ne soit pas pris en charge. Pour les nouveaux venus, MediEvil vous permet de contrôler le légendaire chevalier Sir Daniel Fortesque, qui a pour mission d'arrêter les plans ignobles du sorcier maléfique Zarok et se racheter pour avoir pris une flèche au coeur lors d'un premier combat il y a un siècle, tombant au combat avant même d'avoir brandi son épée !

C’est l’histoire de la rédemption d’un chevalier qui a acquis une autre chance de devenir un véritable héros. Le gameplay consiste à courir et à sauter dans les niveaux en utilisant un arsenal d'armes qui ne comprend initialement que le bras de Dan. Au fur et à mesure de votre progression, vous acquerrez diverses épées, une massue, un marteau, une arbalète, des couteaux à lancer et même une épée enchantée qui donne vraiment un coup de poing. Bien que quelques énigmes légères soient proposées, les joueurs passeront la majorité de la campagne à se frayer un chemin à travers une variété d'ennemis et de boss, tels que des zombies, des épouvantails, des citrouilles hantées tous droits issus d'un conte d'Halloween, ou bien encore un démon fait de vitraux. La variété des thèmes de niveaux et des types d’ennemis est probablement l’atout le plus puissant de MediEvil. A signaler que le jeu d'origine MediEvil est bien présent dans cette mouture, mais il faut trouver comment le débloquer. Une fois cela fait, il apparaîtra dans le menu principal.

Une technique réussie, un gameplay conservateur.

Par contre, ce remake de MediEvil ressemble beaucoup plus à un reskin qu’un remake complet. Bien que le gameplay comporte de légères modifications et améliorations, il a pratiquement le même aspect que l'original sur PlayStation 1. Cela étant dit, nous avons remarqué deux améliorations intéressantes. La première est que vous pouvez maintenir un bouton latéral enfoncé pour passer en mode "Dan Cam", ce qui vous permet de jouer au jeu avec une perspective par-dessus l'épaule. Ce n'est hélas pas très utile et nous préférons le style classique de caméra, mais à chacun son style. Ensuite, il y a une encyclopédie appelée le Livre de Gallowmere, qui contient des entrées à déverrouiller sur tous les personnages, ennemis et chefs du jeu. C'est un ajout intéressant, mais cela n'ajoute certainement pas beaucoup à l'expérience globale. Avant de jouer ce remake de MediEvil, nous nous imaginions que le combat aurait été amélioré par rapport à l'original puisqu'il était assez décalé dans le premier jeu, quoique de façon amusante. Cependant, ce que nous obtenons ici n'est rien de moins que décevant car l'échange de coups avec des ennemis donne simplement l'impression que vous regardez votre compteur de vie se vider pendant que vos ennemis finissent par tomber. Il n'y a pas d'impact substantiel sauf lorsque vous frappez avec une massue, car il en résulte un effet amusant même si les ennemis ne semblent pas réagir beaucoup du tout.

Il est d'ailleurs temps de plonger dans les bagages rétro de MediEvil. Pour commencer, il n’existe aucun système de carte ce qui peut être très pénible pour se repérer, en particulier dans des environnements confus tels que les caves à fourmis. De plus, il est très facile de perdre son sens de l'orientation et il n'est pas rare de prendre une mauvaise direction ou de reculer sur ses pas sans le vouloirs. Ensuite, reprendre une partie chaque fois que vous périssez signifie simplement que vous devez recommencer tout le niveau. Aussi, pourquoi votre état de santé ne se rétablit-il pas lorsque vous avez terminé une étape ? Il faut retourner régulièrement dans la zone de didacticiel afin de récupérer des flacons d'énergie entre les stages, ce qui apparaît fastidieux et inutile. Depuis 1998, les standards et l'industrie ont beaucoup changé, MediEvil est lui resté le même pour le meilleur et pour le pire.

VERDICT

-

Avec autant de remakes rétro qui donnent l'impression de vivre de nouvelles expériences à notre époque, il est décevant de voir à quel point MediEvil apparaît daté tant le concept est resté identique à la mouture PlayStation (excepté le lifting graphique et sonore). Cela étant dit, le titre est vraiment fidèle à son ainé, alors si vous êtes un fans inconditionnel, il est certain vous apprécierez ses nouveaux visuels raffinés.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés