Quand je serai mort
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 18 Octobre 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7.5/10

Scénario : Réal Godbout et Laurent Chabin
Dessin : Réal Godbout

Léon Obmanchik, dit Obman, sort tout juste de prison et est accueilli par son amie Anita qu’il a connu alors qu’elle venait animer des ateliers d’écriture au pénitencier de Laval (la ville du Canada). Obman a passé dix années au centre de détention pour un meurtre qu’Anita est certaine qu’il n’a pas commis. La travailleuse sociale ne pouvant supporter qu’Obman, un homme cultivé et calme, vive avec l’étiquette d’assassin sur le front, décide de s’enfoncer dans les coins les plus glauque de Saint-Henri afin de prouver son innocence. Durant ce temps, Obman essaiera de retrouver son fils qu’il n’a pas connu et sa vie d’avant avec son amoureuse, mais à la place, il ne retrouvera que l’abîme désespérante des hommes enfermés à une époque et sortie à une autre tel des voyageurs dans le temps déphasé par le présent.

Réal Godbout se fait rare, le créateur de Red Ketchup et Michel Risque ne nous avait rien livré depuis "L’Amérique ou le disparu" (La Pastèque) en 2013. Heureusement il nous revient en force avec Quand je serai mort qu’il illustre et co-scénarise avec le romancier Laurent Chabin. Cet auteur possède le don de nous montrer sans fard les classes populaires avec leur côté les moins reluisants et les moins propres. Ses décors et ses personnages sentent le tabac froid et l'alcool.

VERDICT

-

Quand je serai mort est un polar somme toute classique qui ne révolutionne pas le genre. Cependant, tout l’intérêt est dans le dessin de Godbout qui illustre le quartier Saint-Henri (Montréal) et ses bas-fonds comme lui seul sait le faire.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés