Les nouvelles aventures de Bruno Brazil tome 1 : Black Program
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 18 Octobre 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7.5/10

Scénario : Laurent-Frédéric Bollée
Dessin : Philippe Aymond

Bruno Brazil était un espion aventurier qu'avait dessiné William Vance sur un scénario de Greg (caché sous le nom de Louis Albert pour se cacher aux lecteurs de Tintin, alors qu'il écrivait alors près des trois quarts du magazine). Vance et Greg ont réalisé des dizaines d'albums sur Brazil et son légendaire Commando Cayman à l'époque, un groupe de combattants qui ont affronté toutes sortes de méchants puissants dans le monde entier. Après qu'un épisode se soit terminé presque fatalement et que certains membres y ont laissé la vie (ou du moins quelques parties de leurs corps), la relation entre Greg et Vance s'est obscurcie. Jean Van Hamme passa par là, XIII - au style et à l'atmosphère proche - était né, Brazil était enterré et le reste appartient à l'histoire de la bande dessinée. Philippe Aymond (qui a déjà fait Lady S. avec Van Hamme ) et Laurent-Frédéric Bollée (qui à l’époque avec le même Aymond a conçu les premiers tombes d'ApocalypseMania) reprennent le fil où Greg et Vance l'ont laissé trainer. Nous découvrons un Brazil tourmenté qui souffre encore du dernier échec de son commandement. En plus de son psychiatre, il n’est en contact qu'avec son ami Gaucho Morales. Cela change quand une sorte de némésis tue ses anciens ennemis ou les mutile gravement. Brazil et Morales sont obligés de rappeler ce qui reste de l’ancienne équipe. En dépit des blessures profondes et de la méfiance sous-jacente, le Commando 2.0 est lancé. Et c'est nécessaire, car l'homme qu'ils affrontent semble encore plus intelligent et plus cruel que tous leurs adversaires précédents réunis.

Cette relance commence très bien. Nous entendons les synthétiseurs des années 80 à l’arrière-plan, tandis que Morales et Brazil s'attaquent à deux mécrants et un peu plus tard ils brûlent, tout comme la voiture avec un adversaire malheureux dedans. Les dix pages suivantes avec l'exécution à l'ancienne de l'ennemi populaire Madison Ottoman et "l'évasion" de Rebelle sont accablantes et complètement focalisées sur Brazil. Entre toutes les actions, notre héros ajoute un pigment prometteur en jetant sa vie privée en morceaux. Le style de dessin d'Aymond, moins stérile et plus vivant que celui auquel nous étions habitués chez Vance, donne un aspect moderne et les décors au cachet rétro sont étonnants. Mais alors que nous nous préparons pour la prochaine surprise, Bollée prend soudainement son temps. Il nous présente un autre récit positif et prévisible dans lequel il trébuche sans but. En outre, malgré la prémisse prometteuse qui entoure la psyché de Brazil, cela ne mène à rien. Même Aymond, au fur et à mesure que l'album avance, s'avère ne pas être totalement en contrôle de notre héros. L'âge de Brazil semble varier considérablement, peut-être en raison de travaux urgents (ou peut-être parfois a-t-il oublié de passer par la salle de maquillage).

Après un cliffhanger surprenant et quelque peu optimiste, c’est avec un sentiment double que nous restons coincés après ce premier album des "nouvelles aventures". Il semble que les auteurs aient eu une bonne et solide intrigue pour capturer la représentation d'un nouveau héros et sa première aventure dans un diptyque. Et puis soudainement l'occasion s'est présentée de ramener Brazil à la vie avec ce complot. C'est bien parce que le Commando Cayman a un bagage (et beaucoup de fans) que vous pouvez utiliser. Mais pour les anciens lecteurs, il n'y a pas besoin d'une introduction, donc le diptyque contient soudainement beaucoup de remplissage. Pour les autres, il y a trop d'histoire (cachée) attachée au Commando et vous ne pouvez pas en mettre assez dans la première partie pour faire comprendre les motifs et les relations entre les personnages. L'histoire complète aurait donc dû être soit une double histoire avec un tout nouveau héros, soit une suite unique (et tant attendue) aux aventures de notre espion classique.

VERDICT

-

Cette reprise de Bruno Brazil évolue entre un certain respect des traditions et une évolution de sa direction. De quoi livrer une formule agréable mais pas totalement couronnée de succès.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés