Metroid Prime 3 : Corruption
Plate-forme : Wii
Date de sortie : 26 Octobre 2007 - 20 Août 2007 (USA)
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


9/10
Après deux spin off sur DS (Hunters et Pinball), la série Metroid Prime revient à son concept d'origine, le FPA, pour le dernier volet de la trilogie initiée sur GameCube.

Il était une fois.

Samus Aran revient dans un épisode où l’action se déroule six mois après les événements contés dans Metroid Prime 2 : Echoes (disponible sur GameCube) et qui nous ramène donc sur la planète Aether, un lieu qui a vu la confrontation contre Dark Samus. Depuis, le réseau informatique de la Fédération Galactique semble avoir été frappé par un virus particulièrement agressif et seule une action rapide permettra de sauver le réseau entier d’une paralysie complète. Pensant que les pirates de l'espace sont à l’origine de l'attaque, la fédération galactique fait appel à Samus et à une bande de chasseurs de prime. Cependant, ils découvrent très vite que l’ennemi qui tire les ficelles est bien plus grand que les pirates de l'espace. Le présumé mort Dark Samus est de retour avec un plan sinistre pour corrompre l'univers avec le Phazon mortel. Lors de leur premier face à face Dark Samus a contanminé Samus et ses alliés avec un souffle d'énergie corrompue. Quelle effet ce diabolique Phazon aura-t-il sur eux ?

Retour dans l'espace.

Le concept de Metroid Prime n'a pas changé d'un iota. Pendant que Samus voyage de planète en planète et explore différents mondes pour contrecarrer les plans diaboliques, vous devrez également chercher des upgrades pour elle et son vaisseau afin de l’aider à vaincre Dark Samus et à restaurer la paix dans l'univers. Un tout nouvel upgrade appelé le dispositif de perfectionnement Phazon, un équipement de la Fédération Galactique, est disponible pour la première fois dans Metroid Prime 3 : Corruption. Celui-ci permet à Samus de pouvoir compter sur une force supplémentaire pour combattre les ennemis en Hypermode. Cependant ce nouveau pouvoir a un prix - si les joueurs restent en Hypermode trop long, ils seront corrompus par le Phazon et s'ils n'exhalent pas leur corruption à temps cela signifiera la mort.

Wii oblige,  le jeu apporte des points spéciaux d'accomplissement, qui peuvent être employés pour ouvrir du contenu additionnel. Ainsi, avec moult secteurs cachés et sa pléthore de secrets à découvrir, Metroid Prime 3 : Corruption comporte le Mii bien sur, divers tags pour le vaisseau, et même des conversations secrètes de Shigeru Miyamoto et Satoru Iwata. Les développeurs de Retro Studios se sont vraisemblablement bien amusés.

Une jouabilité transformée.

Les premières minutes de Metroid Prime 3 : Corruption débutent dans l'espace, plus précisément dans le vaisseau de Samus, où vous allez devoir prendre les commandes afin de rejoindre la base de la fédération. L'occasion de se familiariser avec les commandes puisqu'une fois au sol, on retrouve vite ses réflexes. Mais évidemment, changement de support oblige, le style de jouabilité a radicalement été modifié, pour le meilleur. Ainsi vous pouvez viser avec l'arme de Samus en pointant la télécommande vers l’écran, tout en déplaçant le personnage avec le stick analogique du nunchuk. Avec la télécommande Wii, vous pourrez tirer, sauter et activer le système de sélection de visée avec aisance. Mieux, il est possible d'utiliser le viseur pour commander à distance le vaisseau de Samus et vous aider à venir à bout d’obstacles. En plus, vous pouvez améliorer et même prendre la barre et piloter le vaisseau pour la première fois. Le capteur de mouvement du nunchuk joue également un rôle important puisqu’il permet d’activer le grappin qui peut être employé pour retirer les boucliers des mains de ses ennemis, ouvrir des trappes, déplacer de grands objets et bien davantage. Vous pouvez également vous balancer au dessus d’immenses précipices en employant le rayon grappin.

Metroid Prime 3 : Corruption comporte également une option permettant d'ajuster le niveau de sensibilité de la visée avec la télécommande Wii ce qui permet de faire varier le niveau d’assistance du jeu. Il y a également un autre réglage possible, le Lock-on-free Aiming, où l'on aura le contrôle complet de l'arme de Samus dès que l’ennemi est en vue.

Une réalisation resplendissante

Metroid Prime 3 : Corruption propose une réalisation chatoyante, avec des environnements du plus bel effet et des textures très détaillées pour un jeu Wii. Certes, on sent la filiation GameCube (le jeu reprend d'ailleurs le même moteur que les précédents), mais ce nouvel opus a su exploiter au mieux les apports du support, surtout que le titre de Retro tourne en permanence à 60 images par seconde, sans connaître de faiblesse malgré la présence - souvent nombreuse - d'ennemis à l'écran et des décors généralement assez grands. De plus, les thèmes musicaux reprennent des standards de la série Metroid Prime, accompagné de nouveaux morceaux inédits. Peut être grâce à l'apport du support DVD, Metroid Prime 3 embarque également de nombreux doublages (en Américain), une première dans la série, et moults cinématiques en temps réel. Les textes sont quant à eux en Français et se montrent de qualité, un vrai scénario ayant été proposé. En tout, une vingtaine d'heures sera nécessaire pour boucler l'aventure, ce qui se révèle très convaincant pour un jeu de ce genre. A noter qu'aucun mode multijoueur n'est cette fois intégré, ce qui n'est pas plus mal vu la précédente expérience. Qui plus est, Metroid est depuis ses origines une série orienté solo, cela ne dérangera donc pas les fans.

    

VERDICT

- Metroid Prime 3 : Corruption vient clore efficacement une trilogie commencée il y a près de cinq ans sur Nintendo GameCube. Le titre se montre plus immersif que jamais - merci la Wiimote - et n'a pas oublié de nous proposer un esthétisme évident, ainsi qu'une réalisation de haut vol.
© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés