Beastars tome 6
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 05 Septembre 2019
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario et dessin : Paru Itagaki

Beastars est une série toujours en cours de parution au Japon et qui a connu seize tomes à ce jour aux éditions Akita Shoten. Dans un monde peuplé d'animaux anthropomorphes, herbivores et carnivores coexistent. Pour les adolescents de l'école Cherryton, la vie scolaire est pleine d'espoir, de romance, de méfiance et de malaise. Le personnage principal est Legoshi le loup, membre du club de théâtre. Malgré son apparence menaçante, il a un cœur très doux. Pendant la majeure partie de sa vie, il a toujours été un objet de peur et de haine des autres animaux, et il était très habitué à ce style de vie. Mais bientôt, il se trouve de plus en plus impliqué avec ses camarades de classe qui ont leur part d'insécurité et découvre que sa vie à l'école change lentement. Beastars est un titre atypique, tant pour la conception de son univers que pour son développement. Un imaginaire dont les protagonistes sont des animaux anthropomorphes dans une société construite par et pour eux. Le travail de Paru Itagaki joue avec les tropes originales de ses personnages pour les utiliser à son plus grand plaisir ; tantôt il choisit de ne pas les altérer et donc de façonner leur psychisme, tantôt il n'hésite pas à les retourner et à se distancer, créant ainsi des figures éloignées de leurs véritables homologues, comme c'est le cas de Legoshi, le protagoniste de la fiction. Beastars utilise comme élément narratif l'organisation et l'exécution d'une œuvre théâtrale et, comme s'il s'agissait d'une comparaison, la prémisse même et la confrontation entre carnivores et herbivores n'est rien de plus que cette scène lumineuse habitée par des acteurs. Dans les coulisses, le véritable message sous-jacent est forgé et attendu, celui qui donne de la valeur. Des aspects tels que le classisme, la discrimination, la marginalisation ou la lutte pour calmer les instincts les plus fous sont très évidents pendant la lecture. Parce que Beastars est un drame de droit. C'est la jeunesse. Et, après tout, c'est un reflet parfait de notre société.

Après l'intense volume précédent, le sixième volume de Beastars semble prendre une pause pour se consacrer à d'autres besoins. Enfin, la fête des météorites se termine et les eaux reprennent leur cours pour les étudiants de l'Académie de Cheeryton. Bien que rien ne sera plus pareil pour certains personnages comme Legoshi, Hal, Juno ou Rouis. Après la bataille sanglante du volume précédent et le sauvetage de Hal des griffes mafieuses du Shishigumi, Legoshi doit faire face aux conséquences d'avoir dormi ensemble dans un hôtel après avoir raté le dernier train et avoué à Hal les événements du passé. Ce volume revient sur le chemin introspectif des premiers tomes de la série, avec un Legoshi qui ne cesse de douter de son instinct et de ses sentiments envers sa relation avec le lapin. Le sixième opus sert également à explorer un peu l'intra-histoire de l'univers Beastars, ainsi que des histoires de fond pour des personnages secondaires comme Jack, ou certains qui deviendront principaux comme Juno. Le point intéressant du volume, et celui qui donne encore la touche surprise, c'est encore Rouis. Nous ne voulons rien révéler de l'endroit où les conséquences de la bataille précédente l'ont placé, mais le point de vue du cerf promet de continuer à effacer la grossièreté qui peuple l'univers Beastars. Et à chaque fois, avec une plus grande couche de réalité. Juste pour cela et le cliffhanger final, nous avons envie de dévorer le septième volume.

VERDICT

-

Ce volume de transition, par rapport au précédent qui était brutal, a été plus lent mais n'a pas du tout diminué la qualité de l'histoire, mais Paru a calmé les choses jusqu'à nous laisser, à la fin du volume, avec tout le battage.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés