Coureur
Plate-forme : DVD
Date de sortie : 25 Septembre 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
film
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Réalisé par Kenneth Mercken.

S'il y a un sport plein d'héroïsme et de romance, c'est le cyclisme. Le grand abandon, au milieu des plus beaux extérieurs. Le paysage comme forme d'art et piège à la fois. Les chutes, les crevaisons et la faim. Pour la grande majorité de la section cycliste, cependant, il ne reste que l'honneur de participer. Néanmoins, ils passent la majeure partie de l'année sur les routes à prédominance européenne à la recherche de cette petite chance de gloire historique. Felix Vereecke (Niels Willaerts) aussi. Bien que le jeune homme de dix-neuf ans ait le talent nécessaire, le chemin vers le sommet est long. Au début, tout semble aller pour Felix, il devient champion national. Un contrat de semi-professionnel avec une équipe italienne l'attend. Ses gènes, son père et son oncle ont également eu une carrière cycliste méritoire, doivent lui donner l'ultime poussée vers un engagement permanent en tant que pilote professionnel. Cependant, Felix ne connaît pas d'autre vie que celle-ci. Le père, Mathieu (Koen de Graeve), assure que le garçon perd la tête à des choses comme les filles et les sorties. Après son départ pour l'Italie, Leone (Fortunato Cerlino) et son staff gardent les rênes serrées. Tout est au service de ce seul objectif: une carrière professionnelle. Mais le monde du cyclisme est dur comme le roc. La compétition est féroce pour le garçon timide. L'appel à des stimulants devient de plus en plus fort. Felix opte pour le saut en profondeur. Le garçon qui avait autrefois peur des aiguilles se transforme progressivement en un homme facilement injecté de dopage. Un porteur d'eau capricieux qui rivalisera avec tout et tout le monde. Son père, l'équipe et surtout avec lui-même. Celui qui veut sauter le plus loin peut tomber le plus vite.

Le portrait du sport dans «Coureur», par exemple, n'est pas seulement amoureux, mais il montre aussi le côté obscur du cyclisme. Ce n'est pas du tout innovant, mais en répondant pleinement à l'émotion du personnage principal Felix, cela ne dérange pas non plus. Lorsque le film décrit comment les choses se passent dans le sport, la caméra zoome sur les yeux de Félix, la clarté et l'émotion sont intelligemment liées l'une à l'autre, le destin est toujours lié au cyclisme. En mettant l'athlète au centre, et non pas tant le sport lui-même, le film est donc également intéressant pour les cyclistes du dimanche. De plus, Coureur est aidé par la belle mise en scène. Le réalisateur Kenneth Mercken, qui a basé le film sur ses propres expériences d'enfance, utilise une scène de caméra brute accrocheuse. Le bel éclairage et la musique d'ambiance rapprochent les épreuves de Felix, tout comme les dialogues captivants et le jeu engageant. Les images du cours lui-même excellent principalement par le montage. Le suivi rapide des prises de vue donne automatiquement un sentiment de nécessité et d'excitation.

VERDICT

-

L'héroïsme et la romance du cyclisme, dans toutes ses facettes et contradictions, se propagent parfaitement dans Coureur. Une bonne surprise.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés