Dead Tube tome 11
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 06 Novembre 2019
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Mikoto Yamaguchi        
Dessin : Touta Kitakawa

Dead Tube est un manga toujours en cours de parution au Japon, et qui a connu treize tomes à ce jour aux éditions Akita Shoten. Deadtube est le nom d'un nouveau site de partage de vidéos sur Internet. Mais la plates-formes a des règles très spécifiques : Seules les vidéos les plus extrêmes, les plus violentes ou les plus humiliantes intéressent le public. Les utilisateurs de Deadtube apparaissent comme des criminels en puissance. C'est le cas de Mai qui a décidé de demander à Tomohiro de la filmer toute la journée. Une expérience à laquelle se prête sans à priori l'adolescent, et pourtant au fil des heures, il va comprendre le caractère délétère de sa nouvelle amie. Le premier tome se concluait avec un Tomohiro en très mauvaise posture, mais un habile twist a remis tout un jeu par la suite. Le lycéen est moins naïf qu'on ne le pensait et a pris ses supposés amis à leur propre piège. Bref, dans ce nouvel arc, le père de Tomohiro Machiya a été assassiné et sa petite sœur Kana a disparu. L'adolescent décide de se rendre dans son collège, l'occasion de découvrir que le Deadtube a de nouvelles règles (des vidéos courtes de 15 secondes) et que le jeu a pris de l'essor à l'international. Signé Mikoto Yamaguchi (le scénariste de Scumbag Loser) et dessiné par Touta Kitawa (spécialiste des hentai), Dead Tube est une série très intrigante. A l'image d'un King's Game par exemple, le manga se déroule dans un monde réel, où une bande d'adolescents participe à un jeu en ligne qui s'avèrera fatale. Étant donné le passif des deux auteurs, on retrouve beaucoup de fan service (toujours très présent dans ce volume qui est d'ailleurs livré sous plastique) et la violence tourne vite au gore. L'histoire est très prenante, il y a des retournements de situations étonnants, et le dessin est quant à lui très détaillé.

Dans ce onzième tome, le moment est venu de porter le dernier coup à Justice Man et à sa dangereuse sœur. Une amère défaite car la vérité est peut-être morte avec eux ... Mais aussi parce que Machiya ne parvient pas à compenser la fin tragique de sa sœur et ne sait plus quoi faire maintenant que Dead Tube semble avoir disparu ... Du moins jusqu'à l'apparition d'une Dead Tubeuse virtuelle qui défie Tomohiro Machiya : Acceptera-t-il sa demande ? L'épilogue de la partie Justice Man qui a été très difficile mais aussi incroyablement réel, nous a beaucoup surpris et étonné. L'introduction de Yomiko (la Dead Tubeuse virtuelle) est également intéressante et prometteuse. Elle a un modus operandi très particulier qui exploite les faiblesses du peuple opprimé, et nous aimerions qu'il y ait une meilleure explication de qui elle est et comment elle agit dans la pratique. Toujours dans ce volume, nous voyons une fois de plus l'étrange psychologie du personnage de Machiya : il semble que nous aurons une exploration plus approfondie de son personnage qui est très complexe. Dans ce volume, nous retrouvons une sorte de retour au début de la série, qui espérons-le, sera bien exploité dans les volumes suivants.

VERDICT

-

Dead Tube reste une série difficile mais qui traite de problèmes très réels et actuels, bien qu'ils soient très extrêmes. Cela rend également l'histoire particulièrement passionnante et vous ne pouvez vous empêcher de vouloir la suivre.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés