Dragon Ball Super tome 9
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 20 Novembre 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Akira Toriyama      
Dessin : Toyotarô

Dragon Ball Super (Dragon Ball Chou) est une série toujours en cours de publication au Japon et qui a connu dix tomes à ce jour aux éditions Shueisha. L'intrigue prend place après la saga d'origine, et donc la victoire de Goku contre Majin Boo. Il ne s'agit pas toutefois d'une suite directe, puisque le scénario d'Akira Toriyama tient compte des événements passés dans les films d'animation "Battle of Gods" (le combat contre Beerus) et "La Résurrection de F" (le retour de Freezer), tous deux disponibles en anime comics chez Glénat Manga. Bref, une nouvelle menace arrive sur Terre, les ennemis de l'univers 6, des Dieux provenant d'un univers parallèle à celui où évoluent les héros. Le Dieu de la destruction vient de se réveiller d'un sommeil de 39 ans avec l'intention d'affronter le Super Saïyen Divin, le guerrier légendaire dont parle une ancienne prophétie exprimée par le Poisson Oracle. Mais personne ne dispose de ce pouvoir, Goku n'ayant jamais dépassé la transformation Super Saiyan 3. Quoiqu'il en soit, les Dieux de la destruction, car il y en a en réalité un dans chaque univers, ont décidé de s'affronter dans un grand tournoi. Pour ce faire, ils entendent faire combattre les meilleurs guerriers de chaque univers. C'est ainsi que le monde 7 (celui où se déroule Dragon Ball) va devoir lutter contre le monde 6. L'occasion de découvrir de nouveaux adversaires, notamment un homme nommé Frost rassemblant beaucoup à Freezer mais affichant un caractère à son opposé, un Saiyan particulièrement énervé ou encore un Winnie L'Ourson sous stéroïdes.

Le neuvième tankobon de l'œuvre d'Akira Toriyama met fin à l'arc narratif de la survie des univers, présentant même l'incipit d'une toute nouvelle saga, qui marque les débuts de Molo et de la patrouille galactique en pleine force. Le tournoi du plus fort se termine, à quelques minutes du gong final et les derniers survivants sont les guerriers les plus puissants de les Univers 7 et 11, d'une part Goku et Vegeta, épuisés mais convaincus plus que jamais de sauver leur propre réalité, d'autre part le puissant Jiren, le champion des Pride Troopers. Les chapitres consacrés à l'affrontement final s'avéreront intéressants pour tous les lecteurs de Dragon Ball Super pour deux raisons : D'une part, Toyotaro a proposé une plus grande introspection sur le psychisme et sur le passé de Jiren. Grâce à la série animée, nous avions appris, à l'époque, que le soldat avait connu une enfance tragique, dans laquelle il avait perdu ses parents et avait été élevé par un maître de combat qui à son tour a été tué par un démon. Cet événement a fait comprendre au guerrier qu'il doit devenir plus fort que n'importe quel autre, en ne comptant sur personne d'autre que lui-même. Dans le manga, cependant, nous avons appris que le sensei de Jiren avait un nom, Gicchin, et était également un ami cher de Bermod, le seigneur de la destruction de l'Univers 11. Malheureusement, Gicchin a été tué par un démon avant d'avoir pu achever la formation de Jiren, sans aucune possibilité de revenir à la vie puisque celui qui perd sa vie des mains d'un être démoniaque n'a plus aucune chance de retourner dans le monde physique. Jiren a ensuite vécu dans l'égoïsme et la solitude, croyant que l'enseignant s'attendait à ce qu'il développe un pouvoir exclusivement individuel: en effet, le combattant entend gagner le tournoi pour faire revivre Gicchin, afin de lui montrer ses progrès. Laissant de côté ce dernier aspect, qui est également exploré dans l'anime Dragon Ball Super, une grande partie de l'histoire de Jiren est beaucoup plus approfondie dans le manga que dans l'anime .

D'autre part, alors que la production animée a produit un superbe spectacle visuel dans les deux-trois derniers épisodes de la série TV, la bataille finale entre les Univers 7 et 11 est menée par Toyotaro d'une manière un peu plus précipitée. Mais ne vous inquiétez pas : le pathos n'est pas absent et, en ce sens, vous pouvez prendre les événements du manga comme une alternative à ceux de l'anime télévisé. La différence est que le déblocage de l'Ultra Instinct ne se produit que dans les dernières mesures du Tournoi, tout en respectant les étapes évolutives de l'évolution de Goku, le fameux Migatte no Gokui (d'abord en version Omen, aux cheveux blancs et yeux argentés, puis complète, aux cheveux tout argent). Cependant, l'état que seuls les anges peuvent contrôler ne dure pas longtemps, et voici que Vegeta propose une alliance sans précédent avec Goku : les deux Saiyans se battent côte à côte contre Jiren, libérant un "Ki-shot" qui combine Kamehameha et Gamma Burst Flash. Lorsque tout semble perdu, alors que Goku est sur le point de succomber au pouvoir illimité de son ennemi, Lord Freezer émerge des décombres et surprend Jiren par derrière, laissant tomber Goku et Jiren et lui-même du ring. L'Univers 7 remporte le Tournoi car, des débris de l'arène, émerge un C-17 ressuscité, qui avait simulé l'auto-explosion pour désorienter ses ennemis. Néanmoins, Jiren comprend le sens de l'amitié et du travail d'équipe et, également, C-17 demande à Super Shenron de restaurer tous les univers supprimés. La confrontation se termine par une fin heureuse, tout comme dans l'anime, mais nous catapulte déjà à partir des pages suivantes dans un nouvel arc narratif.

Sautant les événements liés au retour de Broly, le volume neuf commence également l'arc narratif du Prisonnier Galactique, jusqu'à présent jamais transposé dans aucun film ou série d'animation. Tout commence lorsque des patrouilleurs galactiques kidnappent Majin Buu (toujours en hibernation) au domicile de M. Satan. Parmi ceux-ci se trouve Merus, un individu mystérieux qui semble cacher des compétences de combat bien supérieures à ce qu'il laisse apparaître. Les nouveaux personnages ont expliqué à Goku et Vegeta qu'un prisonnier dangereux a réussi à s'échapper de la prison de la patrouille galactique: son nom est Molo et c'est un être millénaire capable d'absorber l'énergie vitale de tout être vivant, même des planètes. Molo a vécu il y a dix millions d'années, mais il a été scellé grâce à l'intervention du grand Kaioshin d'alors - le même qui vit actuellement dans le corps de Buu, puisque le démon rose est apparu cinq millions d'années après la défaite de Molo et a réussi pour absorber la divinité, prenant l'aspect potelé d'aujourd'hui. Le nouveau méchant a attendu des éons avant que son pouvoir magique ne se manifeste à nouveau et maintenant, avec l'aide d'un ancien membre de la troupe de Freezer, il est de nouveau en liberté, se dirigeant vers la nouvelle planète Namek pour trouver les Dragon Ball et exprimer un désir mystérieux. Ignorant les avertissements des patrouilleurs, Goku et Vegeta se téléportent vers la nouvelle Namek juste à temps pour assister au débarquement de Molo. Les deux saiyans décident de s'engager dans un duel avec le sorcier ...

VERDICT

-

Le tournoi du plus fort se termine, se classant comme une alternative mieux écrite aux événements de la série TV. Nous pouvons cependant vous dire que l'arc narratif de Molo promet d'être le plus convaincant de toute l'œuvre: d'abord parce que c'est une histoire originale, et ne craint donc pas la confrontation avec l'anime, et deuxièmement parce que vous lirez (dans les prochains livres) des solutions narratives qui font un clin d'œil aux gloires du passé de Dragon Ball, à commencer par un ennemi habilement affaibli par rapport aux derniers méchants mais non moins dangereux.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés