Sérum
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 18 Octobre 2017
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Cyril Pedrosa
Dessin : Nicolas Gaignard

Le cadre Lhean est gorgé de sérum. Il va travailler comme un zombie. Il contrôle soigneusement un gigantesque parc éolien qui alimente la moitié de Paris en énergie. Cela est également nécessaire, car le pays ne se porte pas bien depuis que la France a quitté la Fédération européenne. Tous les services publics ont un budget extrêmement serré. La campagne est morte. Mais la sécurité de l'État surveille et garde tout le monde sous contrôle. Cependant, Kader est un employé modèle. Grâce à la masse de Zanedrine injectée dans son corps, il ne peut s'empêcher de dire la vérité. Le sérum l'oblige à le faire. Et donc il signale consciencieusement chaque tache de rouille, chaque inexactitude ou imperfection sur les moulins à vent. Un jour, il tombe sur un moulin où sont peintes les lettres ARV. Consciemment, il rapporte ce graffiti. Son rapport met la sécurité de l'État en jeune.

2050. La France sera méconnaissable dans 30 ans. Les gilets jaunes ne sont qu'un vieux mauvais rêve. Chaque révolutionnaire a été aspergé de sérum de vérité pendant des années. La France devient ainsi la société parfaite avec Paris comme ultime épicentre de la sécurité et de l'honnêteté. Malheureusement, toutes les couleurs, la lumière et la gaieté ont disparu de la ville lumière. Cyril Pedrosa, cette fois dans le rôle de scénariste, fait également tout pour éliminer toute trace de gaieté et d'espoir de la bande dessinée. Il gèle juste l'atmosphère. L'histoire est incroyablement intelligente. Il laisse tomber les informations essentielles goutte à goutte et ce n'est qu'après les trois quarts de la bande dessinée que le singe sort de la manche, pour mettre fin à une punition surprenante. Pourtant, vous ne vous sentez jamais trompé pendant tout le voyage. C'est le rythme de la bande dessinée. C'est le monde dur que l'Espagnol veut nous montrer. Aussi le dessinateur Nicolas Gaignard a interdit tout bonheur pour ses débuts dans la bande dessiné. Les personnages semblent vides à côté de vous et se déplacent comme des marionnettes. Les décors sont réduits au minimum absolu. Les couleurs sont la froideur elle-même. De plus, chaque page a une structure rigide avec un maximum de trois bandes. Si possible, la structure du gaufrier apparaît, ce qui fait que la bande entière se sent encore plus comme une prison. Les auteurs ont tout sous contrôle. Leur message est imprimé de toutes les manières possibles. La France est sous leur contrôle car le sérum fonctionne. Et c'est difficile de trouver de l'espoir dans Sérum. Malheureusement, cet avenir semble également si proche.

VERDICT

-

Éteignez le chauffage. Baissez les lumières. Versez un demi-verre d'eau du robinet. Et laissez ce Sérum vous atteindre. Après ça, il ne reste plus rien de toute façon. Un récit d'anticipation politique froid et déshumanisé.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés