Les Enquêtes de Nicolas Le Floch tome 2 : L'homme au ventre de plomb
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 06 Novembre 2019
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Dobbs
Dessin : Chaiko
d'après les ouvrages de Jean-François Parot

Le commissaire Nicolas Le Floch est chargé par M. de Sartine et par la cour de démêler une affaire délicate et complexe : la mort mystérieuse du fils d'un courtisan proche du dauphin et du parti dévot. Pourquoi les parents défendent-ils la thèse du suicide alors que leur enfant n'avait jamais manifesté son désir d'en finir ? Pourquoi son frère a-t-il disparu ? Qui est véritablement son énigmatique fiancée ? Très rapidement, Nicolas conduira ses investigations à Paris, puis à Versailles dans l'entourage de la famille royale et de la favorite Mme de Pompadour. Dans un royaume toujours en guerre et agité par des querelles religieuses, il peut se révéler très dangereux de s'intéresser de trop près à des imbroglios politiques protégés par des secrets de famille...

Tout commence par la découverte du corps sans vie du vicomte de Ruissec, retrouvé dans sa chambre, un pistolet à ses côtés. C’est Nicolas Le Floch, commissaire de police au Châtelet, qui est chargé de l’affaire. L’enquêteur perspicace et clairvoyant qu’il est, sent immédiatement qu’il ne s’agit pas d’un suicide, comme voudrait le faire croire le père de la victime, le comte de Ruissec. Nicolas se rend alors à l’église des Carmes où la comtesse de Ruissec, la mère du défunt, lui avait fixé un rendez-vous secret. Ce n’est pas elle qu’il trouve mais son cadavre. Pendant ce temps, l’autopsie du vicomte révèle que « Cet homme a un ventre de plomb. Il a été tué, torturé, massacré … On lui a fait boire du plomb fondu ; l’intérieur a été consumé, la tête réduite, les viscères détruits ! ». Deux crimes et un complot contre le roi. Les apparences sont trompeuses et le plus fin limier se verra freiné dans ses investigations. Celles-ci le conduiront, entre autres, auprès de la favorite du roi, la marquise de Pompadour, et de la fille du roi, Mme Adélaïde. L’intrigue est linéaire et classique mais le style de Parot est vif, sa langue savoureuse, ses descriptions aux échos balzaciens admirables.

D'abord un personnage de roman, puis un héros sur petit écran et maintenant le personnage principal de sa propre série de bandes dessinées. Nicolas Le Floch, le breton du XVIIIe siècle inventé par Jean-François Parot, a déjà accompli un long voyage. Parot, diplomate et romancier, a créé un contexte historique qui semble suffisamment crédible. Olivier Dobremel, alias Dobbs reprend parfaitement cet univers dans la bande dessinée. Oui, peut-être que Le Floch résout une enquête compliquée un peu trop facilement, mais c'est là que vous pouvez suivre l'histoire originale. Chaiko dessine un solide drame costumé sans fioritures où la coloration grisâtre est absolument correcte. Le travail de recherche de l’auteur sont à saluer. Il nous promène entre Paris et Versailles, nous invite à un repas royal ou à l’Opéra pour notre plus grand plaisir.

VERDICT

-

Une nouvelle adaptation efficace de Nicolas Le Floch en bande dessinée. L'intrigue se base sur le roman de Jean-François Parot et délivre une narration efficace, tant que le dessin dynamique (mais sombre) de Chaiko sert admirablement le propos. Une série à découvrir si ce n'est pas déjà fait.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés