Morts par la France
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 02 Mai 2018
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7/10

Scénario : Pat Perna
Dessin : Nicolas Otéro

En décembre 1944, des troupes sénégalaises démobilisées rentrent de France après avoir été prisonniers des Allemands. Alors qu’ils sont en attente au camp militaire de Thiaroye, un massacre a lieu. Les troupes françaises tirent sur les soldats sénégalais pour mater une insurrection, faisant de nombreux morts. Plus de cinquante ans plus tard, Armelle Mabon, ancienne assistante sociale ayant repris des études d’Histoire à l’université de Brest, décide de faire sa thèse sur ce massacre dont les raisons et les conséquences ont été étouffées par l’Armée Française. Pour elle, il y a eu bien plus de morts que les déclarations françaises l’affirment et qu’il n’y a jamais eu de révolte parmi les Tirailleurs Sénégalais, qui ne faisaient qu’attendre leurs rappels de solde correspondant à leurs années en camp de prisonniers et elle décide d’enquêter, se rendant à Paris et au Sénégal …

C’est avec plaisir que l'on retrouve trait dynamique de Nicolas Otéro, ses représentations expressives et anguleuses des personnages et sa façon de planter les décors, réalistes sans en faire trop. Qui plus est, le choix des couleurs paraît toujours bien adapté aux histoires : ici, on est plus dans les tons bleu ou vert pour les scènes bretonnes et dans les ocres pour les scènes africaines, par exemple. Dans tous les cas, les teintes sont toujours assez douces et elles permettent de rendre les moments de violence un peu plus supportables à regarder. Si le graphisme est convaincant, l'histoire débute de manière plus négative : Armelle apparaît trop geignarde,elle a raison de se battre mais elle semble considérer que la terre entière lui en veut, y compris son fiancé qui nous a semblé plutôt gentil et tolérant et qu’elle traite, comme un moins que rien. Du coup, difficile d’être pleinement à ses côtés. En plus, il semble que tout le monde s’étonne d’une possible manipulation des faits par l’Armée Française … il faut être bien naïf pour penser que de telles choses n’ont jamais eu lieu, que ce soit en France ou dans tout autre pays occidental (où la démocratie est censée régner). Ce sont deux détails dans le récit, mais deux choses qui nous ont passablement agacé … suffisamment pour gâcher un peu la lecture. Par contre, nous découvrons ce massacre grâce à l’album, l’attitude des militaires français est ignoble et le minimum à faire serait au moins de reconnaître leur responsabilité mais cela paraît être un processus lent, même s’il est entamé. A travers l’enquête d’Armelle, qui suit un soldat dont elle rencontre le fils, maintenant âgé, au Sénégal, on apprend ce qui s’est passé partiellement pendant la guerre pour ces Tirailleurs Sénégalais, comment s’est déroulée leur démobilisation et leur retour au pays jusqu’à ce terrible massacre totalement injustifié au niveau moral et humain (mais on peut lui trouver des raisons bassement politiques, matérielles et pécuniaires … sans oublier des raisons racistes bien sûr !). L’album ne développe pas suffisamment la psychologie des personnages, s’en tenant essentiellement aux faits retrouvés dans les archives. Un choix compréhensible pour rester vraiment dans la réalité, mais cela m’a un peu frustrant. Le dossier de fin d’album n’apporte que peu de choses supplémentaires à la lecture mais est toujours bienvenu.

VERDICT

-

Une lecture en demi-teinte donc mais éducative quand même et qui montre que l’homme peut être capable du meilleur comme du pire !

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés