L'Amant
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 22 Janvier 2020
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario et dessin : Kan Takahama
d'après le roman de Marguerite Duras

Marguerite vit pendant son enfance et son adolescence à Saigon, dans une colonie française au Vietnam. Les Asiatiques sont alors mal vu tandis que les européens sont considérés comme supérieurs. Ils sont mieux vus. Marguerite porte un chapeau d'homme, ce qui choque beaucoup et qui permet de la différencier des autres jeunes filles. A 15 ans, sa mère la met en pension à Saïgon. L'attitude de Marguerite révèle une certaine maturité sensuelle. Elle a le souhait de quitter un milieu familial oppressant, milieu rongé par l'échec et le désarroi. Quand elle traverse le Mékong, le passager d'une limousine noire la regarde. Ce passager l'aborde et lui propose de la raccompagner à Saïgon. Il est le fils unique d'une riche famille de Paris. Un jour, il se présente à la pension pour la ramener dans son appartement. Elle se laisse initier aux plaisirs de l'amour. Leur liaison dure un an et demi. La famille de Marguerite profite de la richesse du Chinois, mais en même temps elle le méprise. Le frère de Marguerite a convaincue la mère de la battre pour qu'elle avoue ses amours coupables. A la pension de Saïgon, on tolère ses escapades nocturnes. Elle rencontre Hélène Lagonelle, une jeune femme de 17 ans qui ignore le pouvoir érotique de son corps. Pourtant, ce corps séduit la narratrice qui s'imagine l'offrir à son amant. Le Chinois avoue qu'il n'a pas réussi à infléchir son père: jamais il ne pourra épouser Marguerite. Les deux amants savent que leur relation est sans issue. L'inéluctable séparation ne fait qu'accroître l'intensité de leur liaison. Une fois seule, la jeune fille prend conscience de ce qu'elle veut devenir: un écrivain. Elle doit retourner en France. Des années plus tard, elle reçoit un appel: le Chinois, de passage à Paris, lui avoue qu'il l'aime toujours.

Avec son écriture simple, son style bien reconnaissable et sa prose poétique, Marguerite Duras nous transporte au Vietnam. Son rythme est à la fois lent, lancinant, et en même temps les phrases courtes tendent à le rendre rapide. Ce roman mis en image par la mangaka Kan Takahama (Sad Girl, Mariko Parade) alterne entre les moments de rêve éveillé et le réalisme des lieux, des actions. L'ouvrage est à la fois moderne et ancré dans une époque bien précise. C'est la tout l'art de Duras et sa complexité: produire une œuvre ambiguë, nuancée, simple et riche à la fois. Malgré quelques accents érotiques, ce manga  s'attarde avant tout sur la description des émotions. Le dessin est globalement efficace, et nous montre une héroïne libre, malgré une famille disfonctionnelle. Notons que cette bande dessinée est en réalité un manga publiée au Japon aux éditions Leed en 2019 sous le nom de "L'Amant : Koibito". Évidemment, la version française abandonne la couverture souple et reprend la charte habituelle de Rue de Sèvres. Qui plus est, toutes les pages sont en couleurs.

VERDICT

-

Ce roman autobiographique, qui a obtenu le prix Goncourt, se révèle merveilleusement adapté sous forme BD. Le livre permet de s'imaginer l'ambiance des colonies mais aussi la liaison entre les deux personnages. L'adaptation est plus dans l'érotisme, elle rend la sensualité (vraiment) beaucoup plus visible.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés