Tokyo Revengers tome 5
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 02 Janvier 2020
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario et dessin : Ken Wakui

Tokyo Revengers est une série toujours en cours de parution au Japon et qui a connu quatorze tomes à ce jour aux éditions Kodansha. En regardant les nouvelles, Takemichi Hanagaki apprend que son ancienne petite amie, Hinata Tachibana, qui était avec lui au collège, est décédée. La seule petite amie qu'il ait jamais eue vient d'être tuée par un groupe pervers connu sous le nom de Tokyo Manji-kai. Il vit dans un appartement minable aux murs minces et son patron, plus jeune de six ans, le traite comme un idiot. De plus, il est un puceau complet et total. Au plus fort de sa vie, il fait un bond dans le temps de douze ans en arrière au collège ! Pour sauver Hinata et changer la vie qu'il a passée à fuir, Takemichi, un employé à temps partiel désespéré, doit viser le sommet du gang le plus sinistre des délinquants de Kanto !!

Dans ce cinquième tome, Takemichi fait face à un présent modifié mais qui n'apparaît pas positif pour autant. Certes, il a réussi à sauver Draken en 2005 et a revoir Hinata en vie en 2017, mais une fois de plus le sort s'acharne sur la jeune femme. Celle-ci est en effet emportée dans un accident provoqué par son ami Atsushi, vraisemblablement poussé par un membre du Toman. Pour Takemichi, le seul espoir de changer l'avenir, c'est de devenir le chef du gang. Mais avant de repartir une fois encore dans le passé, il va devoir apprendre comment la mécanique a de nouveau pu se gripper. Et où est passé justement Draken de nos jours ? Il se trouve en prison dans le couloir de la mort (NDLR : Le Japon pratique toujours la peine de mort) et regrette de ne pas avoir tué Tetta Kisaki. Takemichi ne trouvera pas de réponses à toutes ses questions mais il a au moins un but à atteindre. C'est l'occasion de découvrir le fonctionnement des brigades et de la hiérarchie au sein du gang, et donc forcément de découvrir de nouveaux personnages parfois inquiétants. Le Toman a également un rival, le Valhalla, que l'on aperçoit plus en profondeur dans ce tome. Oh bien sur, Takemichi n'est vraiment doué au combat et il semble très difficile de l'imaginer en leader. Peut être en jouant les manipulateurs ou en s'entourant des bonnes personnes. D'ici là, nous allons plonger dans les arcanes du pouvoir et reconstituer petit à petit l'origine du clan, ce qui promet d'occuper un certain temps. Ce tome cinq comporte ainsi moins d'action que son prédécesseur mais dresse une feuille de route claire pour Takemichi. Il faut d'ailleurs rappeler que la gestion du temps est la même quelque soit l'époque traversée. S'il se passe une semaine dans le passé, une semaine se sera écoulée quand Takemichi reviendra dans le présent. Ce que l'on apprécie vraiment dans le dessin, c'est l'effort qui a été fait pour créer différentes coiffures, vêtements et accessoires, et la beauté des personnages dans leur style badass. En général, l'art est bon, bien adapté et assez simple pour suivre avec aisance, même dans les scènes d'action. Malgré les interminables rebondissements de l'intrigue, Tokyo Revengers est en fait une histoire assez simple. Simple, et détenue. Les personnages deviennent rapidement familiers et on a hâte de voir comment les scénarios à venir vont se dérouler.

VERDICT

-

Ce cinquième volume de Tokyo Revengers détaille le nouveau plan d'action de Takemichi pour espérer sauver Hinata. Il va lui falloir monter la hiérarchie du Toman et éliminer les personnes qui pourraient menacer son future et celui de l'être aimée. La mission s'annonce un rude sacerdoce car modifier un petit élément peut avoir de lourdes conséquences.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés