Moriarty tome 6
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 08 Novembre 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Ryosuke Takeuchi   
Dessin : Hikaru Miyoshi  
d'après l'œuvre de Conan Doyle

Moriarty (Yuukoku no Moriarty) est une série toujours en cours de parution au Japon et qui a connu dix tomes à ce jour aux éditions Shueisha. Chaque héros a son méchant. Et bien que, dans un certain sens, Sherlock Holmes ne soit pas un héros, il a aussi son ennemi juré, James Moriarty, le seul intellectuel capable de rivaliser avec le génie de Baker Street. Cette histoire est celle d'un mythe réinventé, avec Moriarty en tant que protagoniste principal, et explorant sa motivation à devenir le plus grand criminel que la Grande-Bretagne ait jamais connu. La trame commence par la scène la plus classique des affrontements entre Sherlock et son rival: le combat final au sommet des chutes de Reichenbach, lieu de la mort du professeur et qui était destiné à être également la tombe de Holmes. Le scénario de Takeuchi tente d’accorder la notoriété que mérite Moriarty, en séparant son ennemi juré de ce moment, et en utilisant la ressource de flashback pour commencer à nous révéler les origines d’un Britannique aussi mystérieux. Nous étions alors dans l'Angleterre de 1866, l'un des moments les plus importants pour l'empire britannique dans son histoire. Le monde colonial et la révolution industrielle étaient à leur apogée et, dans la société britannique, on pouvait déjà voir, dans toute sa dureté, cette hiérarchie de classes si extrême qu'elle régissait depuis toujours ses relations internes et externes, ce sentiment de supériorité de quelques-uns. La vie dans l'Angleterre du XIXe siècle n'était pas facile à moins d'être de noble lignée, un pourcentage ridicule de la population. Tout dans la vie d'une personne était déterminé par sa lignée, par sa couche sociale, et les frontières entre les classes étaient insurmontables, favorisant ainsi une discrimination insurmontable.

L'histoire du scandale dans l'Empire britannique, qui a commencé dans le dernier volume, se poursuit ici. Irène Adler, qui dans le dernier volume avait habité avec Holmes et Watson - au grand dam de Mme Hudson - reçoit dans la rue une enveloppe avec une invitation à un bal masqué, qui est également censé être une sorte de dîner mystérieux. En effet, l'un des invités déguisés se promènera en "Maître criminel de Londres" et marquera les autres invités, qui seront ensuite retirés du jeu comme "assassinés" - et devront exceptionnellement s'exposer publiquement avant la fin du bal. La première "victime" de ce jeu est Moriarty, qui avait déjà largement provoqué le meurtrier désigné avant l'événement, en supposant certainement qu'il voudrait ensuite se venger. Irène est également rapidement "assassinée" afin de pouvoir parler seule à son partenaire de négociation, car elle a reconnu la personne qui lui a envoyé la lettre immédiatement après le démasquage. Dans une galerie tranquille au-dessus du bal, Moriarty fait alors à Irène Adler une offre qu'elle ne peut refuser en aucun cas - surtout après qu'il lui ait montré un aperçu de ses possibilités - et de ses motivations. Elle retourne donc à Baker Street pour récupérer l'enveloppe qu'elle avait précédemment volée au Palais de Buckingham. Mais quand elle appuie sur la sonnette, le premier étage de l'immeuble explose.

VERDICT

-

Une suite passionnante et complexe de l'histoire d'Irène Adler et en même temps introduction à une théorie de la conspiration extrêmement intéressante - et aussi amusante - en référence à l'Empire britannique et à son influence dans le reste de l'Europe.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés