Pepe Carvalho tome 2 : La solitude du manager
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 27 Mars 2020
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario :Hernán Migoya
Dessin : Bartolomé Seguí

Dans ce nouveau cas, Carvalho doit retourner à sa jeunesse d'agent de la CIA lorsque, lors d'un voyage aux États-Unis, il a rencontré Antonio Jaumà, directeur de la multinationale Petnay. Depuis, de l'eau a coulé sous les ponts. Jaumà est mort, sans sous-vêtements et avec une culotte dans la poche, dans ce qui semble être un règlement de compte sexuel. Ce qui n'est pas étrange a priori, connaissant l'affection du défunt pour la compagnie féminine, si ce n'est que dans cette Espagne qui sort de la longue nuit du régime de Franco et qui commence à se réveiller à la démocratie, il reste trop de gens prêts à tout pour préserver certains privilèges et ne laisser rien ni personne gâcher leur fête nationale.

José Carvalho Larios, ou plutôt, Pepe Carvalho, n'est pas n'importe quel homme. Fils d'immigrés galiciens, il a vécu à Cuba et à Madrid avant de s'installer finalement à Barcelone. En tant qu'étudiant, il a flirté avec le communisme, ce qui l'a conduit à passer quelques mois en prison. Il a travaillé dans une université du Midwest des États-Unis, et également comme traducteur pour le Département d'État. Il a épousé Muriel qui l'a quitté en compagnie de sa fille de 9 mois. Il a rejoint la CIA où il a travaillé pendant une décennie, et juste au moment où il était sur le point d'être promu et transféré dans un pays d'Amérique du Sud, il a démissionné. Sentimentalement parlant, il a une relation intermittente et non exclusive avec Charo, une prostituée de profession, et, à titre d'anecdote, il faut noter qu'il a l'habitude de brûler ses livres les plus chers dans la cheminée. L'explication est donnée par lui dans le roman "Meurtre au Comité central", quand il se surprend "comme esclave d'une culture qui l'avait séparé de la vie".

Voici l'adaptation graphique du roman intitulé "Carvalho La soledad del manager", le troisième écrit par Vázquez Montalbán consacré au célèbre détective et publié en 1977. Comme d'autres auteurs, Montalbán a utilisé l'intrigue policière pour montrer bien d'autres choses, de son environnement social et de sa situation psychologique (la mort de Franco a eu lieu en 1975) au moment politique convulsif de son époque. Dans cette bande dessinée dont nous parlons, Migoya sait utiliser le langage du support graphique pour résumer l'œuvre sans perdre cet air du temps, si différente du présent, où l'Espagne s'éveille à la démocratie et où la Catalogne se cherche. Et Bartolomé Seguí est son complice talentueux, ses vignettes classiques qui ne sont pas monotones, sa composition de pages, tout contribue à profiler les personnages et les paysages de façon magistrale. Leurs crayons et leurs couleurs savent s'adapter à l'histoire qu'ils nous racontent.

VERDICT

-

Deuxième adaptation en BD des aventures du détective Pepe Carvalho. Travail de dessin et de script impeccable. Portrait d'une Barcelone qui navigue, entre liberté et répression. Malgré la distance dans le temps (1977), certains des sujets de l'intrigue du roman, dans ce cas de bande dessinée, n'ont pas beaucoup changé.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés