Jormungand tome 5
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 12 Février 2020
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario et dessin : Keitaro Takahashi

Jormungand est une série en onze tomes publiée au Japon aux éditions Shokakugan. Jonah est un enfant soldat, né au milieu des conflits chaotiques qui sévissent en Asie occidentale, sa famille a été emportée par une guerre alimentée par des armes fournies par les soi-disant marchands de la mort, des marchands d'armes internationaux. Malgré sa haine des armes et de la violence, Jonah emploie les deux extrêmement bien au service de la marchande d'armes de haut vol Koko Hekmatyar et de son groupe de mercenaires, qui opèrent sous la couverture de H&C Logistic Incorporated. Jonas peut-il concilier sa haine des armes avec la profession qu'il a choisie ?

La complexité du monde du commerce des armes est exposée dans ce cinquième volume de Jormungand, alors que Koko accepte d'embarquer des humanitaires comme s'il s'agissait des mêmes armes qui blessent tant de personnes qu'elles souhaitent sauver, en se heurtant à un chef de guerre local. Comme la Poste, cependant, l'équipe de Koko livrera toujours, quelle que soit la cargaison. De plus, Valmet a une tâche inachevée, et il est grand temps qu'elle fasse quelque chose. Mais que dira Jonah, sans parler de Koko ? Takahashi nous emmène sur un chemin différent cette fois-ci, qui utilise toujours le cadre familier de la vie de Koko en tant que marchand d'armes. Bien qu'il soit un peu problématique qu'une organisation humanitaire utilise un trafiquant d'armes, étant donné que Koko fait partie du problème et non de la solution, vous devez admettre que c'est un moyen efficace d'être introduit clandestinement dans un pays hostile - même si les choses ne se passent pas tout à fait comme prévu. L'interaction entre les différents personnages de cet arc primaire est également assez forte. La toile enchevêtrée que Koko et sa compagnie parcourent quotidiennement a plusieurs cordes à son arc, depuis les agents américains qui veulent Koko mais qui acceptent les autres filous qu'elle leur donnera, à l'équipe de Koko qui s'attaque à un tyran qu'ils auraient tout aussi bien pu aider si les banquiers avaient été différents. En fait, en regardant attentivement, on peut voir que Koko n'est pas vraiment heureuse de se mesurer à un personnage appelé le Dragon des Balkans, mais elle se débrouille de cette façon qui vous donne envie de la faire sortir du lot, même si son travail est à peu près aussi odieux que celui du meurtrier de masse auquel elle est confrontée. Mais le meilleur reste peut-être le dialogue énigmatique de Koko avec Jonah, dont le rôle dans le manga a un peu glissé, nous l'avons remarqué, au fil du temps. Il est toujours le personnage central sur la couverture arrière du manga, mais ici, nous le voyons surtout comme un observateur passif et un combattant occasionnel. Il sert davantage de caisse de résonance pour Koko, ce qui est bien (ses commentaires sur les dragons et les seigneurs de la guerre sont le point culminant du manga).

VERDICT

-

Dans l'ensemble, Jormungand reste une lecture solide. Si vous cherchez un bon manga d'action avec des thèmes adultes, c'est certainement une très bonne recommandation. Nous sommes curieux de savoir si Jonah va revenir sur le devant de la scène ou si nous changeons définitivement de prisme avec Koko en tant que leader (Les couvertures ont tendance à pencher dans cette direction).

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés