Phare Ouest : L'ultime épopée des Terre-Neuvas
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 24 Avril 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Philippe Charlot
Dessin : Stéphane Heurteau

Résumé : Une chevauchée sauvage en mobylette dans les terres de Bretagne. Les parents de Peir sont désemparés. Plutôt que d'économiser pour le camp d'été organisé par la Banque, l'ado vient de gaspiller l'intégralité de ses économies dans l'équipement de son projet : des vacances en vélomoteur. Comme la fait son grand-père quand il était jeune ! La seule solution qui leur vient à l'esprit est de faire venir le vieux qui se réclame de la dynastie bretonne des glorieux Terre-Neuvas pour faire entendre raison à Peir. Mais contre toute attente, plutôt que faire revenir son petit-fils dans le droit-chemin familial, le grand-père décide de l'accompagner... dans un long périple en Bretagne... en mobylette !

Ah les secrets de famille ! La joie des réunions du même nom. Forme raffinée de l’infox pour initiés ou mensonges élaborés pour la bienveillance du clan ? Les mensonges familiaux constituent parfois la protection sociale ultime quand il s'agit d'omettre certains faits gênants. Comme si la faute d'un individu devait rejaillir sur l'ensemble de sa descendance, à l'image d'une malédiction. Une constante pourtant : le menteur, en particulier dans le milieu familial, a toujours l’impression de protéger ceux qui ne savent pas (autrement, cela relève de la pathologie mythomaniaque). Le résultat reste pourtant toujours le même : confusion, réécriture et aménagement des faits pour les rendre plus acceptables, etc.  Philippe Charlot se concentre donc sur un grand-père un peu taciturne et son petit-fils. Le besoin de l’Ancien de transmettre à la nouvelle génération se réalise par des actes concrets, non par des mots explicites. Sûr de lui-même et de sa méthodologie, l’Ancien ne perçoit pas, n’arrive peut-être même pas à concevoir au vu de sa manière de penser, que le Jeune est demandeur, conquis et heureux par avance de l’aventure qu’il est en train de vivre. Nul pathos dans cette histoire. Seulement des émotions humaines refoulées, enfouies : contradictions, errements, tentatives avortées. Sur fond de paysages bretons et de légendes locales. Le dessin de Stéphane Heurteau donne l’impression d’être influencé par celui d’ Andreas à ses débuts. En plus ramassé, moins filiforme et surtout moins torturé. Les couleurs alternent progressivement teintes vives et sombres, collant au plus près à l’(in)action du récit. 

VERDICT

-

Une quête sur la recherche de la vérité et de soi-même, dont la réalité psychologique reste bien moins douloureuse que les pièges du déni et du mensonge.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés