Olive tome 1 : Une lune bleue dans la tête
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 06 Mars 2020
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Véronique Cazot
Dessin : Lucy Mazel

Résumé : Olive, c'est l'histoire d'une fille de 17 ans, très timide et renfermée mais à l'imagination débordante. Un jour dans le monde onirique qu'elle s'est créée au fil des années débarque Lenny, un spationaute blessé et malade. Que fait donc cet homme dans son espace réservé où personne n'est jamais invité ? De jeune fille introvertie à aventurière inconsciente, une quête initiatique palpitante et sensible.

Si l'histoire de Véronique Cazot parvient à se poursuivre sur le même rythme dans les quatre tomes prévus, avec la perspective réjouissante d'un final à la hauteur des attentes suscitées, le lecteur tout émoustillé d'avance mise sur un futur petit bijou. Car une jeune fille dépeinte comme constamment dans la Lune, réussissant à se projeter par un mécanisme inconnu, dans de réguliers allers et retours entre sa réalité ancrée dans la maladresse et un plan alternatif dans lequel un canard en plastique jaune au vocabulaire limité se flatte d'être son meilleur ami relève, sinon du kamoulox, d'un récit prometteur. Le lecteur perspicace se fait déjà son petit film. Il a noté la présence du chiffre 28 combinée à la Lune et à sa rondeur, elle-même associée à d'étranges animaux "astraux" filiformes, presque transparents de forme oblongue. Tout cela se déroulant dans un monde relativement protégé, paisible dans lequel prédomine du liquide. Si le pronostic du néo Hercule Poirot de la narration picturale s'avère juste, il faut bien avouer que ce serait une magnifique idée aussi maîtrisée qu'inédite, directement issue de l'imagination fertile de Véronique Cazot. Si en revanche l'hypothèse (brillante, forcément brillante) tombait en quenouille, le lecteur ne demanderait qu'à être encore plus surpris par la véritable fin. A la condition cependant qu'elle propose autre chose que l'évidente banalité de mondes parallèles interconnectés mis en danger l'un par l'autre (du genre de Narnia) Pour l'instant, ces pistes prometteuses en forme de purs moments de poésie doivent en (très) grande partie leur intérêt au somptueux dessin de Lucy Mazel. Empreintes de douceur, de délicatesse, ses couleurs apportent la finesse nécessaire à son habituel trait précis et fluide.

VERDICT

-

Original, intriguant, dépaysant, Olive est une très bonne surprise. Le lecteur surpris vient peut-être de se prendre un sérieux coup de Lune.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés