Sayonara Miniskirt tome 1
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 11 Mars 2020
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario et dessin : Aoi Makino

Sayonara Miniskirt est une série toujours en cours de publication au Japon et a connu deux tomes à ce jour aux éditions Shueisha. Lors d'un événement du club Pure Idol, l'idole populaire Karen Amemiya est agressée au couteau par un fan masculin. Six mois plus tard, Nina Kamiyama, lycéenne, est la seule fille à l'école qui porte un pantalon d'uniforme au lieu d'une jupe et est déconnectée de ses camarades de classe. Un professeur annonce ensuite qu'une personne suspecte s'en est prise récemment à des lycéennes et que les étudiantes devraient rentrer à la maison en groupe. Cependant, Nina finit par partir seule, et tout à coup une figure avec un couteau apparaît de nulle part!

Ce manga raconte l'histoire de Nina Kamiyama, une lycéenne qui est une ancienne idole populaire, mais après avoir subi une agression lors d'une réunion de fans, elle a abandonné la vie d'idole et tous les éléments de la féminité, s'habillant comme un garçon et agissant de manière antisociale. Dans sa nouvelle école, Nina fait la connaissance d'Hikaru, le judoka populaire de l'école, qui a commencé à s'impliquer avec elle. Cependant, lorsque Nina fait connaître son identité à Hikaru, par hasard ou non, son secret est dévoilé et elle sent sa vie menacée par tous ceux qui l'entourent, y compris Hikaru. Ce manga s'inscrit dans le cadre de la politique actuelle en matière de genre, discutant de questions d'égalité, de sécurité, d'abus, de rôles des sexes et du marché des idoles. Le dessin n'est pas particulièrement spécial, mais il est beau et fonctionne bien pour raconter l'histoire et transmettre des émotions. Dans ce premier volume, l'auteure montre comment la culture du viol est imprégnée dans la société, en particulier dans les signes culturels des jeunes filles, comme les idoles. La tension grimpe crescendo, avec la présence d'un mystérieux harceleur s'en prenant aux lycéennes.

VERDICT

-

Sayonara Miniskirt est une bonne surprise. Le lecteur se retrouve dans l'esprit traumatisé de Kamiyama, se sentant effrayé et peu sûr de lui. Espérons que ce travail développera un récit critique mais positif sur le genre pour les nouvelles générations.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés