Popeye - Un homme à la mer
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 28 Février 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7/10

Scénario : Antoine Ozanam
Dessin : Marcelo Lelis

Mathurin est marin pécheur dans un petit port de pêche. Tous les jours, il sort en mer pour pêcher du poisson et tous les jours il rendre bredouille. Son quotidien ne diffère pas des autres marins qu’il côtoie : tous reviennent au port la cale vide, les dettes s’accumulent, certain se résignent à vendre leur bateau aux grosses compagnies, d’autres s’acharnent mais se font bientôt saisir le bateau. Mathurin que son père appelle Popeye, tente de se maintenir à flot, et en offrant un repas ou une bière, il tente de maintenir les autres.  Mais le travail de marin pêcheur ne rapporte plus et même lui est contraint d’aller quelques temps travailler sur un chantier pour rendre service et parce que les sorties en mer deviennent trop déprimantes. Au pub local, Olive, la serveuse, regarde ces hommes avec une tendresse distante. Elle se méfie de ces hommes en perdition qui cherchent à se raccrocher à tout ce qu’ils trouvent. Comme son frère qui prétend avoir gagné une carte au trésor dans un jeu, énième fable pour se dire que l’avenir est encore devant.

Cet ouvrage cherche à réinscrire le personnage de Popeye dans un univers plus réaliste et de parler à travers lui des conséquences sociales (et environnementales) de la pêche industrielle. Bien sur, nous y retrouvons la figure du marin mal dégrossi qui cache un cœur tendre, le tout illustré par des aquarelles réussies. L’histoire de la chasse au trésor ajoute une dimension quasiment onirique à ce récit qui n’est pas sans saveur. Mais cette ré-interprétation de Popeye ne sait pas toujours sur quel pied danser : soit ré-ancrer le héros dans un contexte mais qui aurait dû alors être spatialisé et historicisé pour gagner en réalisme, soit basculer dans le rêve et le mythe. Ici, l’hésitation entre les deux nous laisse parfois songeur. Et la dernière planche qui met en scène l’écrivain E. C. Segar est facile.

VERDICT

-

Une ré-interprétation de Popeye très différente du mythique dessin animé des studios Fleischer. Le récit, à cheval entre réalisme et fiction, manque parfois de conviction malgré un dessin qui dégage un certain charme et qui assure un parfait écho à ce scénario finalement très touchant.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés