Arès, le soldat errant - Partie 2
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 06 Août 2019
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario et dessin : Ryu Geum-Chul

Arès, le soldat errant (Ares) est un manhwa en vingt-six tomes parue en Corée du Sud aux éditions BB Comics et en France chez Booken. L'histoire se déroule à une époque semblable à celle de la Rome antique et partage des noms importants avec cette histoire. Les personnages principaux appartiennent ou s'allient au pays central de Chronos. L'Empire Daraak et l'Alliance Radnik se trouvent à la frontière ouest de Chronos, Isiris à sa frontière sud, Silonica - l'allié de Chronos - est à sa frontière est et l'île de Minos est au large de sa côte nord. Au début de l'histoire, un jeune guerrier nommé Arès rencontre Mikael lorsque tous deux s'enrôlent avec les mercenaires de l'Ordre du Temple, les soldats les plus respectés de Chronos. Leurs camarades Baroona et Gohue sont aussi des soldats entraînés. Lors de leur première mission, ils ont abattu une bande de bandits qui terrorisaient un village isolé. Puisque le roi de Chronos a négligé ses devoirs, les états voisins envisagent son invasion. Les mercenaires des Temples sont engagés par le général chronosien Icare pour une attaque préventive contre Minos en coopération avec leur allié, Silonica. Là, les quatre rencontrent Ariadne, la future petite amie de Ares, et son garde du corps, la jeune et compétente Helena. Pendant l'invasion, Arès protège Ariane, gagnant le respect d'Hélène, initialement antagoniste. Mikael et Baroona attirent l'attention d'Icare lorsque Mikael bat le général Kentaro, champion du Minos. Les mercenaires du Temple réussissent à capturer le roi Minoian et le forcent à cesser d'attaquer Chronos et le général Icare est salué comme un héros. Cependant ce n'est que le commencement, il y a des forces à l'intérieur et à l'extérieur de Chronos, qui veulent conquérir ce royaume pour diverses raisons.

Le manhwa se distingue par son utilisation subtile d’éléments anachroniques (les personnages s'habillent comme à l'époque moderne, les chaussures d’Ares ressemblent à celles des classique Adidas), ainsi que par des séquences d'action très dynamiques et fluides. Le héros, Ares est le fils d'un roi. Une tentative d'assassinat ratée lui ôte la mémoire, mais il est sauvé par un maître épéiste qui lui apprend à se battre. Des années plus tard, son maître désormais aveugle est frappé par un épéiste rival, qui prend également l'un des yeux d'Arès. Le garçon maintenant sans amis est obligé de rejoindre une bande de mercenaires pour manger. Bien enseigné par son maître, il devient l'épéiste le plus dangereux du pays - mais il ne perd jamais son optimisme ni sa simplicité enfantins. Eh bien, presque jamais. Il en veut à l'assassin de son maître. Et plus tard, quand l'un de ses meilleurs amis le trahit, il se rend compte que la vie n'est pas toujours simple. Dans l'imaginaire de la guerre d'Ares, le monde est un enfer et la guerre est omniprésente et des personnes - même des personnes de valeur - peuvent disparaitre sans préavis. Contrairement à certains mangas d'une longueur incroyable, les volumes d'Ares ne se répètent jamais et l'histoire aboutit à une conclusion dramatique et satisfaisante. Cela demande de la planification et de la patience.

VERDICT

-

Le manwha Ares n'est certainement pas une série régulière à manquer. Elle contient tous les éléments d'une merveilleuse collection, peut-être même assez pour la qualifier d'épopée épique. On retrouve une histoire résolument novatrice et intelligente, des personnages singuliers (et parfois réels) inclus, une amélioration constante de l'univers et un dessin séduisant. Ce deuxième coffret réunit les tomes 11 à 20.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés