The Promised Neverland tome 13
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 27 Mai 2020
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8.5/10

Scénario : Kaiu Shirai 
Dessin : Posuka Demizu

The Promised Neverland (Yakusoku no Neverland) est une série toujours en cours de parution au Japon et qui a connu dix-sept tomes à ce jour aux éditions Shueisha. À Grace Field House, la vie ne pourrait pas être meilleure pour les orphelins ! Bien qu'ils n'aient pas de parents, avec les autres enfants et une gentille "Maman" qui s'occupe d'eux, ils forment une grande famille heureuse. Aucun enfant n'est jamais négligé, d'autant plus qu'ils ont tous été adoptés à l'âge de 12 ans. Leur quotidien est soumis à des tests rigoureux, mais ils sont ensuite autorisés à jouer à l'extérieur. Ils doivent obéir à une seule règle : ne pas quitter l'orphelinat. Mais un jour, Emma et Norman, deux des orphelins les mieux notés, s'aventurent derrière la porte et découvrent la réalité horrible qui les anime : ils sont tous du bétail et leur orphelinat est une ferme où est cultivé la nourriture pour une mystérieuse race de démons. Alors qu'il ne leur reste que quelques mois pour mettre en place un plan d'évacuation, les enfants doivent en quelque sorte changer leur destin. The Promised Neverland est une série plutôt unique dans un magazine comme le Weekly Shonen Jump. Bien sûr, il y a de jeunes protagonistes, de nombreuses scènes d'action et des éléments surnaturels qui abondent, mais il y a aussi un élément de thriller intense. Tout autant qu'un conflit a lieu mentalement comme physiquement.

Le volume treize de The Promised Neverland nous amène à la conclusion du raid où Lucas et Yugo restent derrière pour leur permettre à tous de s'échapper. Emma et les autres font exactement cela et choisissent un endroit qui, selon eux, n'est pas connu du clan Ratri ou des démons. Malgré cela, Andrew les trouve et la raison pour laquelle il les a trouvés les amène à réaliser que leur refuge n'est pas si sûr. William Minerva leur a laissé un message pour qu'ils se rendent dans un endroit qui, après décodage, est La mâchoire du lion. Ils pensent qu'il s'agit d'un voyage de dix jours mais, à ce stade, c'est leur seule option. Ils commencent le voyage où ils rencontrent deux humains, Jin et Hayato, qui sont attaqués par des démons. Après les avoir sauvés, ils se rendent compte qu'ils sont des agents de M. Minerva envoyé pour les retrouver une fois qu'il a appris que l'abri avait été attaqué par le clan Ratri. Le volume se termine lorsqu'ils se rendent compte qu'ils n'arriveront pas à temps au refuge avant que Chris ne meure de ses blessures. Ils décident de faire un détour en attaquant une ferme voisine pour y trouver des médicaments. Cela ressemble à un volume de transition, car nous avons la conclusion d'une histoire et un pont vers une autre. Maintenant, il semble que nous ayons une quête parallèle pour aider à sauver la vie de Chris qui est dans une situation assez difficile. Les nouveaux personnages semblent légitimes, mais comme dans toute la série, il faut prendre les choses avec un grain de sel. On ne sait jamais ce qui peut arriver... surtout que cette série a une longue histoire de rebondissements. Pourtant, en tant que volume transitionnel, il avait un rythme assez bon qui a fait avancer l'histoire. On dirait qu'on revient à une certaine action ou peut-être à une bonne vieille furtivité dans le prochain volume.

Nous avons fini par obtenir un beau flashback pour Yugo qui montrait les événements qui ont précédé sa rencontre avec Emma et les autres, ce qui a permis de boucler la boucle. Nous pouvons enfin comprendre pleinement les raisons pour lesquelles Yugo était comme il était et comment il a progressé en tant que personnage. Nous aurions aimé pouvoir faire un peu plus de plongée sur Lucas, mais avec l'incident de Goldy Pond et son association avec Yugo, son histoire était si bien liée à celle de Yugo qu'il n'avait pas vraiment besoin de faire une avancée majeure. Pourtant, Yugo a fini par être un grand personnage. Jin et Hayato sont un peu surexcités quand ils réalisent qui sont Emma, Ray et les autres. Ils semblent plutôt réglo et serviables et nous pouvons supposer qu'en entrant dans ce nouvel arc, nous avions besoin de nouveaux personnages à associer, donc il est logique de les ajouter à la pile. Comme si non, vraiment... cette distribution devient assez énorme mais le fait est que, contrairement à d'autres mangas, The Promised Neverland se concentre uniquement sur les personnages principaux et importants tout en utilisant tous les personnages secondaires comme instruments d'intrigue. Bien que cela soit généralement mal vu car cela les fait se sentir inutiles, Kaiu Shirai fait un travail remarquable en les gardant en retrait et en les utilisant là où ça compte vraiment !

VERDICT

-

C'est un volume qui nous a donné un peu de tout. Nous avons eu beaucoup d'action, quelques moments choquants (ou peut-être pas si choquants), un peu de progression dans l'histoire, de nouveaux personnages, un peu de développement des protagonistes, et tout le reste entre les deux, le tout enveloppé dans un volume de transition. Cette série ne cesse de trouver des moyens de vous garder accroché et de vous faire lire pages après page. Même si la série a pris des accents "Call of Duty", elle s'inscrit toujours dans la prémisse générale de l'histoire. Nous revoyons également le clan des Ratri et nous avons même eu un autre personnage tout neuf, mais nous n'avons pas eu grand-chose sur lui... juste un nom. Il s'appelle James. Il y avait un autre groupe avec un personnage nommé Zazie. Qui sont ces gens restent un mystère mais la façon dont ils ont été rapidement présentés avec peu ou pas d'informations fait mouche. C'est un excellent moyen pour vous inciter à revenir dans la série !

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés