Gigant tome 4
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 28 Mai 2020
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario et dessin : Hiroya Oku

Gigant est une série toujours en cours de parution au Japon et qui a connu cinq tomes à ce jour aux éditions Shogakukan. L'histoire nous situe dans le présent et présente Rei Yokoyamada, un lycéen dont le but dans la vie est de se consacrer au cinéma, un monde dont il est un grand fan et auquel il aura un accès facile dans le futur grâce au fait que son père soit producteur. Mais Yokoyamada n'est pas seulement un adepte du cinéma classique comme Terminator ou du cinéma culte comme Blade Runner, comme tout bon garçon de son âge, il s'intéresse beaucoup au porno, dont il est un grand consommateur. Plus précisément, notre protagoniste est un fan d'une idole AV (actrice porno japonaise) appelée Papico, une belle jeune fille aux cheveux roses, au corps sculptural et aux seins énormes qui l'a complètement ébloui. Quelle est la surprise de Yokoyamada lorsqu'un jour, de retour chez lui, il trouve une série d'affiches annonçant que Papico vit dans son quartier. Confus, il commence à chercher des informations sur les réseaux jusqu'à ce qu'il commence à confirmer ces rumeurs et, dans un élan, il décide de sortir au milieu de la nuit pour arracher toutes les affiches et ainsi protéger Papico. La chance semble être de son côté quand, car Papico elle-même le surprend en finissant le travail et, après avoir entendu les motifs du garçon, elle devient assez émotive pour lui donner un câlin qui change à jamais la vie du jeune homme. Leur rencontre les encourage à boire un verre, à échanger leurs téléphones et à créer une amitié qui remplit le cœur de l'adolescent d'illusions et de promesses... et accorde pour la première fois à Papico (dont le vrai nom est Chiho Johansson, étant à moitié suédoise) une personne dans sa vie qui ne la maltraite ni physiquement ni psychologiquement comme sa famille et le méprisable bâtard qui est son petit ami. Un jour, alors que Papico revient du tournage d'une scène, elle rencontre un homme étrange dans la rue, casqué et en petite tenue qui est renversé et blessé à mort devant ses yeux. Lorsque la jeune fille décide de l'aider et d'appeler une ambulance, l'inconnu semble atteint d'une importe paranoïa et la frappe au poignet avec une sorte de chronomètre dont elle ne peut se débarrasser, et lui offre un Blu-ray avant de devenir littéralement un animal en peluche. La fille devient folle, et quand elle choisit de jouer le disque, elle trouve une sorte de documentaire de 167 heures qu'elle décide de regarder. Mais bien sûr, ses problèmes commencent quand elle manipule la montre à son poignet et la fille devient gigantesque !

Mais ce n'est pas la fin de l'histoire ... un site web appelé Enjoy the End (ETE) apparaît et la proposition la plus votée par ses utilisateurs devient une réalité. Le résultat est que lorsqu'au centre de Tokyo apparaît un monstre aux dimensions titanesques qui menace d'exterminer sa population et que Rei est en danger, Papico surmonte ses craintes et finit par venir à la rescousse. Résultat : une fille dans le plus simple appareil de soixante mètres de haut qui court à travers Tokyo, avec les seins qui se balancent au fur et à mesure qu'elle apparaît dans tous les médias possibles, devenant complètement le sujet tendance du moment alors que dans sa bataille contre le géant, tout le quartier est réduit en ruines. La société finit par lui reprocher toutes les destructions causées par la bataille et, en conséquence, Papico est arrêté par les autorités et condamné à mort pour sédition. Alors que la jeune fille est condamnée à mort, les appels de l'ETE remplissent Tokyo de monstres géants qui menacent constamment la vie des civils, encombrant les rues du chaos alors que les Forces d'autodéfense tentent de les faire tomber. Au milieu de tout ce désastre, notre protagoniste se consacre au deuil de Papico alors que la société qui l'entoure ne s'inquiète que de savoir quand elle pourra sortir pour faire du shopping et d'autres futilités du même genre, comme si tout ce qui se passe n'était qu'un jeu. Jusqu'à ce que finalement trois énormes dieux de la destruction apparaissent à Tokyo. Les forces d'autodéfense étant incapables de faire face à une telle menace, le gouvernement japonais décide finalement de faire un geste et de mettre en action sa nouvelle arme secrète : Papico elle-même, qui après avoir reçu une grâce, est jeté sur ces trois dieux pour sauver une fois de plus la capitale japonaise. Bien sûr, ce qui se traduit une fois de plus par une gigantesque boule de poings poilus se battant (et d'autres choses plus bizarres) contre ces horribles monstres qui veulent juste la mettre en pièces. Hiroya Oku est fou et nous l'aimons ainsi. Il capture ses designs bizarres et tout le fan service autour pour offrir une histoire drôle sans aucun cartésianisme, et comme toujours, il accompagne son dessin atypique aux traits nets, plein de filles spectaculaires et cette dose de science-fiction passéiste que nous apprécions tant.

VERDICT

-

Un quatrième tome de Gigant divertissant avec beaucoup d'action, bien que pratiquement rien ne progresse dans l'histoire. Hiroya Oku parvient à transmettre un sentiment de désespoir et de chaos dans ce volume.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés