Ultracore
Plate-forme : Nintendo Switch - PlayStation 4
Date de sortie : 23 Juin 2020
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7.5/10

Environ 25 ans après son achèvement, le jeu de plate-forme/action 16 bits "HardCore" est disponible sous le nom d'Ultracore.

Un retour inattendu.

Ultracore devait à l'origine être lancé sur Mega Drive et Mega CD en 1994 sous le nom de Hardcore par Digital Illusions (DICE) qui travaillait avec Psygnosis à l'époque. Bien que le jeu fut presque terminé, il a malheureusement été considéré comme difficile à vendre car les consoles 32 bits se profilaient à l'horizon. Sans oublier que Psygnosis était passé dans l'écurie Sony en 1993. Bref, Hardcore n'avait pas obtenu de grande publicité aussi la surprise fut grande lorsque le jeu a été annoncé sur l'Analogue Mega SG et les consoles moderne. Dès le départ, Ultracore rappelle les gloires et les inconvénients du passé qui faisaient partie intégrante de l'ère des consoles 16 bits. Vous incarnez un marine isolé alors qu'il est chargé de courir et de tirer à travers des couloirs infestés de robots pour atteindre la sortie avec uniquement les armes que vous ramassez en cours de route et un complot finement assemblé en arrière-fond. La simplicité du concept est exactement ce à quoi on pourrait s'attendre d'un jeu de l'époque, le gameplay passe avant tout et c'est là que le jeu excelle. Ultracore est très bien votre run'n gun typique, mais avec quelques différences qui distinguent le jeu de ses contemporains. Notamment, les commandes permettent une méthode de tir et de mouvement pseudo à 360 degrés lors de la partie à l'aide de boutons traditionnels, ou une commande à double stick entièrement réalisée lorsqu'elle est utilisée sur la DualShock 4. C'est un style de visée soigné et nécessaire qui, une fois maîtrisé, donne un gameplay très satisfaisant car il est possible de s'attaquer aux hordes d'ennemis robotiques sous tous les angles à la vitesse et la précision ne devrait jamais vieillir.

Chaque étape est un mini-labyrinthe en quelque sorte, composé de milieux technologiques lourds et de couloirs non linéaires remplis d'engins robotiques qui veulent gâcher votre journée. Celles-ci sont beaucoup plus impliquées qu'une course et un pistolet habituels, car vous devez explorer chaque étape à fond pour en tirer le meilleur parti, trouver des cartes clés, des secrets et des micros de santé indispensables en récompense de l'explorateur passionné. Les meilleurs éléments que vous pouvez trouver en cours de route sont les nouveaux types d'armes qui vont des lasers plus puissants aux lance-roquettes et aux pistolets à dispersion qui vous facilitent la vie lorsque vous affrontez des ennemis plus coriaces. Il y a beaucoup de variété dans ces derniers et chaque arme s'améliore avec l'utilisation de points d'amélioration qui sont dispersés autour qui augmentent la capacité de munitions et les dégâts infligés aux ennemis. Le seul point sensible étant que les munitions sont assez rares pour ces armes et toutes vos réserves peuvent être épuisées en très peu de temps si vous ne faites pas attention. Bien sûr, ce ne serait pas un jeu pour la Mega Drive de 1994 s'il n'y avait pas de difficulté à l'expérience. Ultracore représente un défi de plusieurs manières, mais les plus répandus se trouvent dans le nombre affolant d'ennemi, la mécanique continue et les pointes de difficulté étranges qui font que l'expérience semble parfois un peu injuste. Dès le départ, vous êtes immédiatement agressé avec des couloirs remplis d'engins robotiques qui ne font rien d'autre que de vous gêner. Ils sont tous assez simples à vaincre, mais certains sont juste ennuyeux, en particulier les robots volants minuscules qui sont difficiles à voir parmi tous les paysages de fond.

Un gameplay stimulant ... ou frustrant.

Être touché par quelque chose vous fait également reculer d'un pas, ce qui devient exaspérant lorsque la plate-forme vient de jouer et c'est là que Ultracore est une arme à double tranchant. Les morts se passent assez bien, chacune d'entre elles vous faisant réapparaître juste à côté de votre point de disparition, mais celles-ci peuvent s'accumuler rapidement, ce qui vous ramène à la fin de l'étape. À court de continu et vous devez redémarrer en utilisant un mot de passe qui était un facteur commun pour les jeux à l'ère Mega Drive, même si les cartouches étaient équipés de fonctions de sauvegarde. Ne pas avoir de fonction de sauvegarde pour une réédition moderne est malvenue, il y a beaucoup de gens qui aiment le jeu rétro, mais absolument personne n'a besoin de retenir un mot de passe comportant seize chiffres. Bien  qu'Ultracore  ne compte que cinq zones, il y aura de nombreux retours à l'écran de saisie du mot de passe avant de terminer le jeu une première fois. Pour beaucoup, ce sera le résultat d'un placement des ennemis franchement injuste et de longs niveaux remplis de pièges à mort instantanée. Pour un jeu de 1994 sur du matériel 2D, Ultracore s'avère techniquement réussi. Il a ce look doux avec des scènes et des personnages qui ont fière allure grâce à des sprites détaillés et des décors soignés. Musicalement, le jeu est un régal absolu. Dans le jeu, vous avez deux bandes sonores avec lesquelles jouer, l'audio Megadrive et un mixage plus moderne offrant une toute autre expérience avec des chansons chargées de grandiosité synthwave et d'ambiances rétro. A noter que Ultracore est disponible en édition physique limitée à 3000 exemplaires dans le monde pour cette mouture Nintendo Switch.

VERDICT

-

Ultracore est une résurrection digne d'un jeu 16 bits oublié. S'il n'a peut-être pas pris le monde d'assaut au milieu des années 90, il devient instantanément intéressant en raison de l'histoire du développement et de la tentative de sauvetage faite par les gens de Stricty Limited Games. Ce jeu est un véritable artefact de l'époque et quelque chose qui vaut la peine d'être joué si vous avez grandi avec la console 16 bits de Sega.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés