Murena tome 11 : Lemuria
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 27 Novembre 2020
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Jean Dufaux
Dessin : Theo
Couleurs : Lorenzo Pieri

Rome, juillet 64. Néron est sombre depuis ce qu’il pense être une trahison de son ami Lucius Murena. Après l'incendie de Rome, l’empereur a décidé de reconstruire sa ville et de réaliser son rêve de grandeur avec le Domus Aurea son futur palais impérial. Mais il a besoin de fonds importants et sollicite les sénateurs pour participer financièrement à la construction. Ceux-ci refusant ce qu’ils trouvent être une spoliation, fomentent un complot, contre leur mégalomane de chef, qui échoue et provoque la mort de Ruffalo, garde de Néron. Les conjurés décident alors de faire accuser Lucius Murena, réconcilié depuis peu avec son ami empereur. Au début de ce nouvel album, Lucius Murena est en convalescence chez Lemuria, après son agression. Mais toujours amnésique malgré les soins de sa maîtresse, il décide de retrouver Pétrone son ami poète, le seul qui pourrait l’aider à recouvrer la mémoire. Pendant ce temps-là, les ennemis de Néron, sous la direction de Pison, frère de Lémuria, planifient un nouveau complot. De son coté, Néron va essayer avec l’aide de Tigellin de savoir qui sont ses véritables ennemis. Un nouveau personnage fait également son apparition, une femme combattante dénommée l’Hydre, qui va croiser le chemin de Lucius.

Quel immense plaisir que de retrouver, après trois ans d’absence, cette très belle série culte de chez Dargaud, commencée en 1997 par le duo Dufaux et Delaby. Ce dernier étant décédé en 2014, c’est Théo qui a superbement pris le relais au dessin. Une relecture de tomes 9 et 10 s’impose avant de plonger dans ce nouvel opus, ceci afin de se remémorer les faits et les personnages qui évoluent dans ce scénario foisonnant de machiavélisme, d’envie de pouvoir, de trahisons et de recherche de la vérité. L’intrigue est menée de façon magistrale de bout en bout et nous laisse sur une envie irrépressible de découvrir la fin de ce troisième cycle de la mort. Les dessins, qu’ajouter de plus, sont superbes et rythment la lecture, puisqu’on ne peut définitivement pas passer à coté de la beauté de ces paysages, ces bâtiments et de ces corps.

VERDICT

-

Un très bel album qui ne pourra que réjouir les amoureux de cette formidable fresque... et les autres.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés