Thorgal tome 38 : La Selkie
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 06 Novembre 2020
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Yann
Dessin : Fred Vignaux

Trente-huitième volume de la saga fantastique légendaire sur Thorgal Aegirsson. Le personnage principal revient enfin d'un dangereux voyage à Suthreyjar, mais il n'est pas destiné à profiter de la paix à la maison. Sa petite fille Louve est kidnappée par des visiteurs sauvages venus d'îles lointaines ! Thorgal et son fils Jolan ont décidé de lui porter secours. Ils seront témoins d'une coutume insulaire sanglante, apprendront une vieille histoire sur une belle femme du peuple de la mer, feront face à une ancienne malédiction et participeront à nouveau à une rivalité entre les forces divines. Ils rencontreront également de nouveaux amis qui - peut-être - resteront plus longtemps que prévus dans les histoires de Thorgal.

Il s'agit du deuxième album créé par le dessinateur Frédéric Vignaux (bien que Rosi?ski peint toujours les couvertures avec une très belle touche), il n'y a donc pas de changement de style, comme dans le cas de la partie précédente. L'histoire contenue dans Selkie est essentiellement basée sur les croyances des peuples des îles Féroé et des îles Shetland (dans leur mythologie, Selkie est un être mi-femme, mi-phoque). Après son retour de Skellingar, Thorgal fait à nouveau de son mieux pour ne pas déranger les dieux et vivre en paix avec sa famille, sans déranger personne. Le destin, comme d'habitude, a d'autres plans pour eux. La fille de Thorgal, Louve, se rend à la marina pour voir les marchandises livrées mais cela ne se termine pas trop bien pour elle. Elle est kidnappé par l'équipage d'un navire de la région des îles Féroé d'aujourd'hui. Thorgal et son fils, Jolan, devront aller à la rescousse, tout en affrontant les habitants agressifs et cruels de cette terre, dont la Selkie du titre (ainsi que la colère des dieux comme étendard). Yann Le Pennetier crée ici un script assez soigné, en utilisant une astuce intéressante pour entrelacer la chronologie des événements. L'histoire commence avec Louve enfermée dans une cage, puis on revient sur les événements qui ont conduit à son emprisonnement. La perspective de Louve est présentée en alternance avec l'action vue par Thorgal. Les fils, bien sûr, se rejoignent à un moment donné, mais avant cela, nous avons peut-être le thème le plus intéressant de ce tome, lorsque la légende de Selkie est racontée par deux personnes simultanément, et que Louve et Thorgal l'écoutent dans des endroits complètement différents. Il est tout à fait clair que ce volume et le tome précédent ouvrent non seulement un nouveau chapitre de la saga en changeant le dessinateur, mais veulent également recentrer l'intrigue sur la mythologie nordique. Yann essaie également de tisser un peu plus de réalisme et de faits historiques dans son scénario, en le prenant un peu plus au sérieux (comme les anciens noms de lieux et de terres réels, qui à l'époque de Van Hamme n'étaient pas là). Les dessins de Vignaux sont très réussis dans l'ensemble, même lorsque le chaos et l'insouciance se sont glissés dans ses cadres. Nous pouvons voir une grande évolution de l'artiste depuis le spin off "Les mondes de Thorgal". Son style revient davantage aux racines de la série, tout en y ajoutant sa propre ligne.

VERDICT

-

Avec ce deuxième album du tandem Yann/Vignaux, Thorgal continue sa müe avec talent. La saga ne va clairement pas se terminer dans un proche avenir, surtout maintenant que du sang frais a été injecté. Le monde a évolué depuis quarante ans, Thorgal s'était arrêté il y a environ vingt ans et a raconté la même histoire encore et encore. Ce changement de paradigme est fort bienvenue, surtout qu'il rend hommages à la grand heure de la série !

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés