Beastars tome 11
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 02 Juillet 2020
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario et dessin : Paru Itagaki

Beastars est une série toujours en cours de parution au Japon et qui a connu vingt tomes à ce jour aux éditions Akita Shoten. Dans un monde peuplé d'animaux anthropomorphes, herbivores et carnivores coexistent. Pour les adolescents de l'école Cherryton, la vie scolaire est pleine d'espoir, de romance, de méfiance et de malaise. Le personnage principal est Legoshi le loup, membre du club de théâtre. Malgré son apparence menaçante, il a un cœur très doux. Pendant la majeure partie de sa vie, il a toujours été un objet de peur et de haine des autres animaux, et il était très habitué à ce style de vie. Mais bientôt, il se trouve de plus en plus impliqué avec ses camarades de classe qui ont leur part d'insécurité et découvre que sa vie à l'école change lentement. Beastars est un titre atypique, tant pour la conception de son univers que pour son développement. Un imaginaire dont les protagonistes sont des animaux anthropomorphes dans une société construite par et pour eux. Le travail de Paru Itagaki joue avec les tropes originales de ses personnages pour les utiliser à son plus grand plaisir ; tantôt il choisit de ne pas les altérer et donc de façonner leur psychisme, tantôt il n'hésite pas à les retourner et à se distancer, créant ainsi des figures éloignées de leurs véritables homologues, comme c'est le cas de Legoshi, le protagoniste de la fiction. Beastars utilise comme élément narratif l'organisation et l'exécution d'une œuvre théâtrale et, comme s'il s'agissait d'une comparaison, la prémisse même et la confrontation entre carnivores et herbivores n'est rien de plus que cette scène lumineuse habitée par des acteurs. Dans les coulisses, le véritable message sous-jacent est forgé et attendu, celui qui donne de la valeur. Des aspects tels que le classisme, la discrimination, la marginalisation ou la lutte pour calmer les instincts les plus fous sont très évidents pendant la lecture. Parce que Beastars est un drame de droit. C'est la jeunesse. Et, après tout, c'est un reflet parfait de notre société.

Le premier chapitre de ce nouveau volume parle de la façon dont Rizu a mangé Tem de manière consensuelle, car "l'acte était doux, paisible, et donc consensuel". Non, Tem ne voulait PAS être mangé, il était juste bien plus faible que lui : Riz est dénué de rationalité, cela rend sa présence tellement plus effrayante. Quand ils se rencontrent enfin pour le combat le soir du Nouvel An, Riz arrive trempé dans le sang de Pina, mais Pina est toujours en vie pour le moment. Nous retournons à Louis, en tête à tête avec Ibuki. Parce qu'ils ont faim de viande, ils recherchent toujours la souffrance d'une manière ou d'une autre. Louis réfléchit à la façon dont il ne peut pas laisser Legoshi mourir et à la façon dont il doit quitter le shishigumi pour le sauver. Il dit cela à Ibuki, qui dit qu'une fois que vous quittez le monde souterrain, revenir à la normale ne sera pas facile. Ibuki décide finalement de partir également, mais comme il est dans le noir depuis si longtemps, il sait qu'il ne peut pas revenir en arrière et décide qu'il doit mourir. Il dit à Louis de lui tirer dessus ou d'être mangé. Avant même qu'il puisse réagir, un autre shishigumi entre en scène, ce qui était aussi le souhait d'Ibuki. L'entrée métaphorique dans un tunnel sombre, avec des panneaux noirs et un récit captivant qui pouvait presque être entendu à travers son intensité, les actes qui saignaient le camarade entre ces deux personnages, c'était tellement brillamment fait. Et avec ça, Ibuki est mort, et Louis n'est plus associé au shishigumi, mort pour eux en un sens. Nous sommes de retour au combat entre Rizu et Louis, il est montré que Legoshi a un fort respect pour la vie, ce qui lui donne de la force. Et puis la dissection de Riz de ses propres actions, comment il se rend compte maintenant que c'était vraiment juste un meurtre qu'il justifiait pour pouvoir vivre avec lui-même. Et puis Louis est arrivé, et Legoshi parvient à lui échapper, profondément blessé. La scène que nous avons entre ces deux-là n'est rien de moins qu'une conversation d'amoureux. Louis a finalement pleuré, il s'est finalement laissé pleurer, et c'était pour combien il voulait que Legoshi vive et soit à ses côtés. A tel point qu'il offre son pied ... que Legoshi commence à manger. N'est-ce pas exactement l'illusion désordonnée que Rizu avait auparavant ? Quels que soient les efforts des herbivores et des carnivores, ils retourneront toujours à leur instinct. Alors Pina appelle la police, à un moment difficile parce que Legoshi mange un pied. Rizu est emmené, évidemment le méchant, tout comme Legoshi, bien que l'officier reconnaisse qu'il semble y avoir plus dans l'histoire et que Legoshi ne sera probablement pas trop puni. Louis s'évanouit et est emmené à l'hôpital.

VERDICT

-

Il y avait tellement de choses dans ce volume de Beastars : La mort d'Ibuki, Louis quittant le Shishigumi, Louis se faisant manger le pied, Legoshi étant battu, Legoshi et Louis ayant la conversation la plus émouvante qui soit, sans compter tous les commentaires de Rizu entre les deux. Donc c'était plaisant du début à la fin.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés