Jormungand tome 7
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 29 Juillet 2020
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario et dessin : Keitaro Takahashi

Jormungand est une série en onze tomes publiée au Japon aux éditions Shokakugan. Jonah est un enfant soldat, né au milieu des conflits chaotiques qui sévissent en Asie occidentale, sa famille a été emportée par une guerre alimentée par des armes fournies par les soi-disant marchands de la mort, des marchands d'armes internationaux. Malgré sa haine des armes et de la violence, Jonah emploie les deux extrêmement bien au service de la marchande d'armes de haut vol Koko Hekmatyar et de son groupe de mercenaires, qui opèrent sous la couverture de H&C Logistic Incorporated. Jonas peut-il concilier sa haine des armes avec la profession qu'il a choisie ?

Le chef de la section européenne de la CIA, George Black, a un agent au sein de l'équipe de Koko - l'ex-officier italien des Bersaglieri nommé R. Bien qu'encore mystifié par Koko, R en est venu à l'admirer ainsi que son équipe. Quand il apprend qu'un autre officier des opérations paramilitaires de la CIA nommé Hex prépare une opération voyous contre Koko, la couverture de R et la vie de Koko et Jonah sont en jeu. Les espions et les marchands d'armes aiment garder le silence, mais leur monde sombre est sur le point d'exploser! Mais quand on est aussi célèbre que Koko, on attire forcément l'attention des acteurs de la communauté du renseignement, en particulier de ceux qui sont spécialisés dans la déstabilisation régionale. Mais que se passe-t-il lorsque différentes parties de cette organisation entrent en conflit au sujet d'un trafiquant d'armes malhonnête ayant un programme bien à lui ? Ce sont les deux faces d'une même pièce de monnaie soutenue par le gouvernement qui se poursuivent l'une l'autre - et Koko est au milieu. Peut-elle survivre au fait d'être prise entre les deux ? Et que se passe-t-il quand elle voit qu'on se joue d'elle ? Découvrez-le dans le 7ème volume de Jormungand. La prémisse de ce numéro est très réussie et montre assez clairement que Koko n'est pas aussi au dessus des choses qu'elle le pense. Le fait qu'elle ne savait apparemment pas qu'il y avait une taupe dans son organisation et que les gens pensent qu'elle garde Jonah dans les parages pour contrôler sa santé mentale va lui poser de gros problèmes à l'avenir. Une fois de plus, le vernis de la perfection que nous avons vu dans les premiers volumes est en train de se fissurer, car Takahashi montre lentement que l'illusion de contrôle dans laquelle vit Koko n'est que cela, une illusion.

Bien sûr, les choses finissent par aller dans son sens, elle n'a pas à admettre la présence de la taupe, elle frappe son antagoniste et apprend un peu à quel point les agents secrets la veulent, mais dans l'ensemble, il est clair que nous voyons ici le début de la fin. Cela pourrait prendre quelques volumes - c'est un manga après tout, donc cela pourrait tout aussi bien prendre quelques dizaines de volumes - mais à la fin, comme tout personnage maléfique sous les projecteurs, Koko doit tomber. Au moins, elle a intérêt. Le travail que Takahashi a fait ici pour rendre Koko apparemment invincible, puis pour commencer à lui arracher les crochets, morceau par morceau, est une réussite. Bien sûr, elle a réussi à s'en sortir pour l'instant, mais combien de temps pensez-vous que Lehm va vraiment supporter cela ? Quand la CIA va-t-elle se lasser de ses pitreries et essayer de la faire tomber une fois pour toutes ? Sans parler de ses ennemis chinois, de ses problèmes familiaux et, bien sûr, du hasard. Koko sourit peut-être encore, mais si vous examinez les décisions prises ici, soit par Koko elle-même, soit par d'autres, il est certain qu'elle a des problèmes. Les illustrations de Takahashi sont toujours aussi fortes, avec des séquences d'actions faciles à suivre et des expressions faciales qui peuvent vous en dire long sans dire un mot (ou en coupant les mots prononcés). Nous avons un peu d'images d'adultes, mais elles s'inscrivent parfaitement dans le contexte et sont réalisées avec goût. La façon dont les pensées intérieures de R sont illustrées ne manquent pas de charme, et pas seulement par une bulle de pensée ou une boîte de dialogue. Jormungand n'est pas seulement une bonne histoire, elle est aussi bien dessinée.

VERDICT

-

Jormungand est un très bon récit d'action qui contient juste ce qu'il faut de comédie et de tragédie pour donner à l'intrigue une complexité qui fait défaut aux autres histoires de mercenaires. On ne saurait trop le recommander, surtout aux personnes qui sont rebutées par les mangas "typiques". Ce serait tout à fait dans les cordes d'un fan de BD occidental qui aime les histoires où la morale est peinte dans une forte nuance de gris.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés