The Heroic Legend of Arslân tome 12
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 09 Juillet 2020
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Yoshiki Tanaka  
Dessin : Hiromu Arakawa

The Heroic Legend of Arslân (Arslan Senki) est une série toujours en cours de parution au Japon et qui a connu treize tomes à ce jour aux éditions Kodansha. Dans le royaume prospère de Pars se trouve la capitale royale d'Ecbatana, une ville de splendeur et d'émerveillement, gouvernée d'une main de fer par le roi Andragoras III. Arslan est le jeune prince de Parse, qui malgré ses efforts, ne semble pas avoir les compétences pour revendiquer son statut d'héritier du trône. Alors âgé de 14 ans, il va prendre part à sa première bataille contre le royaume de Lusitania, un pays plus ouvert en apparence que Parse, mais qui prône le prosélytisme religieux et veut chasser toutes les nations qui s'opposent au Dieu qu'il vénère. Arslan ne sait pas encore dans quel horreur il va se retrouver dans la plaine d'Atropathènes. Néanmoins, son destin est de faire de lui un conquérant, et malgré les épreuves qui lui feront face, il doit maintenant embarquer pour un voyage pour reconquérir son royaume déchu. Arslân prend pour cadre un univers inspiré de la Perse antique. Les enjeux géopolitiques sont rapidement présentés, et l'auteur nous plonge au cœur d'un conflit qui ne nous épargnera rien. Au centre de l'attention, nous retrouvons Arslân, le prochain monarque de Parse qui va devoir lutter pour asseoir son autorité et accomplir la destinée qui lui était promise. A noter que The Heroic Legend of Arslân est l'adaptation d'un série de romans de Yoshiki Tanaka, auteur des Héros de la Galaxie.

Une révélation d'identité semble mettre en branle des projets tant attendus - cependant, Ghisqâr a d'autres ambitions, à l'insu de ceux qui cherchent son alliance. Et au-delà des motifs cachés se trouvent les forces cachées de ceux que l'on pense perdus, annonçant des retours qui compliqueront encore les choses. Au milieu des complots qui se déroulent pour capturer le trône, une attaque surprise menace toutes les parties, et les engrenages de la guerre commencent à tourner dans une nouvelle direction. Alors que quelque chose d'inattendu se produit à Ecbatana qui pourrait changer le cours de l'histoire, l'armée du prince Arslan poursuit son avance vers la capitale. Ce tome douze propose un contenu inédit absent de l'anime, offrant beaucoup d'actions et des débuts de révélations. Andragoras se déchaîne et parvient à se libérer de ses bourreaux. Tahamine revient également mais est assez froide envers son mari qui lui aurait enlevé son enfant. S'agirait-il d'Arslan ? On peut en douter car elle est toujours très distante avec lui. Du côté d'Arslan, ses troupes voulaient retourner à la capitale lorsqu'ils sont contraints de faire demi-tour à l'approche d'un nouvel ennemi : le pays de Turan. Le siège qui s'ensuit s'avère brillant et nous avons également plusieurs situations cocasses liées à des non Parse qui essaient de parler la langue mais qui la maîtrisent mal (et que dire d'Étoile ?). Enfin, les Turans auraient une rancoeur envers Daryun qui aurait battu leur jeune prince en combat singulier. Seul bémol, les monologues intérieurs de Ghisqâr sont beaucoup trop longs, des murs de texte ceux-là. En dehors de cela, Yoshiki Tanaka a créé une formidable tapisserie sur laquelle Hiromu Arakawa brode pour une vie illustrée magnifique.

VERDICT

-

Le siège de Peshawar est une séquence de bataille incroyable, l'intrigue politique se poursuit à un rythme soutenu. L'obscurité du mont Demavant reste un mystère naissant. Oh, avons-nous oublié de mentionner le retour du roi!?! Autant de fils à tisser, si étonnamment illustrés par Arakawa !

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés