Dragon Ball Super tome 11
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 01 Juillet 2020
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Akira Toriyama        
Dessin : Toyotarô

Dragon Ball Super (Dragon Ball Chou) est une série toujours en cours de publication au Japon et qui a connu douze tomes à ce jour aux éditions Shueisha. L'intrigue prend place après la saga d'origine, et donc la victoire de Goku contre Majin Boo. Il ne s'agit pas toutefois d'une suite directe, puisque le scénario d'Akira Toriyama tient compte des événements passés dans les films d'animation "Battle of Gods" (le combat contre Beerus) et "La Résurrection de F" (le retour de Freezer), tous deux disponibles en anime comics chez Glénat Manga. Désormais loin (et très loin) des événements de la série animée et du vingtième long métrage de la saga, le travail sur papier semble avoir pris une direction qui lui est propre, indépendante, et surtout plus liée à un simple phénomène "sommaire" par rapport à son homologue animé. Après le tournoi du pouvoir et la bataille contre Broly, Goku et Vegeta se sont retrouvés à collaborer avec la patrouille galactique pour arrêter Moro, une créature millénaire capable d'absorber l'énergie vitale des planètes, qui s'est échappée de la prison de la patrouille après une condamnation à vie qui a duré dix millions d'années. Après nous avoir permis de connaître le nouveau méchant, en posant les bases de l'arc narratif du Prisonnier de la Patrouille Galactique, le manga entre enfin dans les mérites de cette saga, dans un petit volume plein de surprises et de batailles spectaculaires, entre grands retours et clins d'œil au premier ouvrage du sensei Toriyama.

Après l'arrivée du Grand Kaioshin, la lutte contre le mal Moro se déplace de l'espace extra-atmosphérique vers la nouvelle planète Namek. En raison du troisième souhait exprimé par l'ennemi, Goku et son équipe se retrouvent soudainement désavantagés et décident ainsi de se retirer momentanément. Goku, Vegeta et le Dieu de l'Univers passent à l'action ! Le choc avec Moro semble se dérouler de plus en plus selon les souhaits de nos héros à chaque instant qui passe, et même les membres de la Patrouille Galactique voient enfin la lumière dans le tunnel. Malheureusement pour un temps. Tout indique que toute la puissance du Dieu de l'Univers est morte avec le mal Buu. Bon, gros Buu a été doté d'une partie qui lui permet de résister aux capacités de Moro, mais ce n'est pas suffisant pour le vaincre. Effectivement, il a non seulement retrouvé son plein pouvoir magique, mais il reste encore la question de savoir quel est son troisième souhait, que le dragon de Namek a réalisé. "La grande évasion" est un volume dans lequel les héros arrivent, l'action s'épaissit et se déroule sur plusieurs fronts... mais à part cela, rien n'a changé. Moro est un adversaire étonnant, il n'y a pas eu de tel ennemi dans la série depuis les premiers volumes de "Dragon Ball", lorsque la série était comique, et que les méchants ne sont apparus que pendant quelques pages. À titre de comparaison, Fu de "Super Dragon Ball Heroes" - une suite alternative de l'anime "Dragon Ball Super" avait au moins l'air assez sinistre. Mais heureusement, tout se lit légèrement et agréablement. Cela ne devient pas ennuyeux, avec le temps Toriyama parvient à ramener un peu de l'ancien Vegeta sans fumée, et les combats eux-mêmes n'ont pas l'air trop mal. Toyotarou essaie à la fois de refléter le style de son grand maître et d'ajouter quelque chose de lui-même. Dragon Ball Super dans son exécution est remplie de détails, ainsi que dessinée sur des planches plus denses. Pour cela, il n'a pas peur d'utiliser des trames - même si Toriyama ne les a pas regrettées dans "Jaco".

VERDICT

-

Enfin, après des mois et des mois d'attente, nous voici avec le onzième volume de Dragon Ball Super. Un volume qui parvient à garder le lecteur collé comme toujours, de nombreux combats et surtout une histoire qui se poursuit bien linéairement au moins pour le moment. L'attente a été bien récompensée. Cependant, vous pouvez voir que Toriyama a vieilli et qu'il ne ressent pas l'histoire comme il l'a ressentie autrefois, mais qu'il peut encore évoquer une fascination juvénile pour le schéma shonen, nous pouvons parfois fermer les yeux dessus.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés