Yasmina tome 1 : Master-Class
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 21 Août 2020
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario et dessin : Wauter Mannaert

Tout ce qui n'est pas frit n'est pas de la nourriture. Et tout ce qui est vert n'a qu'une seule fonction, celle de contenir la mayonnaise. Yasmina en a un plan dans la tête pour lutter contre la malbouffe. La jeune fille s'est donnée pour mission de remplacer une heure d'anglais par une heure de cuisine. Avec l'autorisation du directeur de l'école, elle peut faire circuler sa pétition. Elle a besoin de cinquante signatures en une quinzaine de jours. Mais la Greta Thunberg de l'alimentation saine s'y prend mal. La bombe à énergie verte assomme chaque étudiant avec des faits moralisateurs. Au final, pour les étudiants accomplis de son collège, c'est aussi intéressant que la dernière leçon d'allemand en ligne où elle a oublié d'allumer son micro. Yasmina ne parvient tout simplement pas à recueillir les signatures. Son père Omran a d'autres soucis à l'esprit. Il est le meilleur emballeur de frites de toute la région. La pincée de sel, la bonne quantité de sauce, la fourchette dans les frites, un emballage parfait et une subtile déchirure au bon endroit... Omran la maîtrise comme jamais. Mais son patron va fermer sa friterie. Maintenant, que va-t-il advenir de Yasmina et de lui ? Va t-il se lancer enfin dans le commerce ambulant ?

Yasmina est la suite du roman graphique Yasmina et les mangeurs de patates, qui a remporté à juste titre le prix Willy Vandersteen en 2019. Dans ce livre, la sympathique jeune fille de Bruxelles est partie en guerre contre les aliments transformés. Dans son combat, elle a été aidée par son père et deux propriétaires de jardins familiaux qui se chamaillent sans cesse, Marco et Cyrille. L'un d'entre eux parle de ses légumes frais comme le paradis de l'agriculture biologique. L'autre ne jure que par les règles éprouvées du jardinier pour faire briller ses poireaux et ses choux frisés. Le quatuor éclectique joue également le rôle principal dans "Master-Classe". Les bandes dessinées de 144 pages ont une dynamique différente de celle d'une histoire de 48 pages, mais le dessinateur Wauter Mannaert peut difficilement être bloqué par cette limitation. Il regroupe son message en quelques pages de base textuelles, se créant ainsi un espace qui lui permet de s'affranchir de toute contrainte graphique. Les nombreuses pages sans texte dans toutes sortes de cadres tape-à-l'œil sont de véritables joyaux. Combiné à l'absence de bordures noires rigides, il donne à la bande dessinée un aspect moderne et attrayant. La beauté des personnages et les couleurs chaudes le rendent complet.

VERDICT

-

Cette bande dessinée pour jeunes donne de l'espoir, capte l'esprit du temps et l'enveloppe dans une veste fraîcheur printanière. Un plat de résistance super sain recommandé.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés