L'invasion silencieuse tome 1
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 26 Août 2020
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Larry Hancock
Dessin : Michael Cherkas

Alors que les États-Unis sont à nouveau politiquement polarisés, que les menaces de la Russie se vérifient et que la liberté devrait être érodée au nom de la protection, quel meilleur moment pour publier enfin en français The Silent Invasion de Larry Hancock et Michael Cherkas, qui se déroule dans des années 1950 tout aussi paranoïaques et divisées. Cette édition se base sur la version américaine parue en 2018 chez nbm et combine deux des volumes originaux dans un livre de taille standard. Lors de sa première publication à la fin des années 1980, The Silent Invasion était une série vénérée par les connaisseurs, mais elle était difficile à vendre lorsque les dessins cartoons, même ceux aussi brillamment stylisés que celui de Cherkas, étaient peu populaires et souvent injustement tournés en dérision. Dans un marché dominé par les titres de super-héros, le public de Hancock et de Cherkas était sélectif. Il est à espérer que cela a changé, car The Silent Invasion est un thriller d'action de premier ordre aux accents X-Files, où l'on ne peut faire confiance à personne et où le danger est omniprésent. Tout a été découvert par le journaliste Matt Sinkage, qui a de vagues souvenirs d'un enlèvement par des extraterrestres. Pourtant, chaque article qu'il écrit sur le sujet est truffé de piques, et pourquoi son voisin russe Ivan Kalachnikov agit-il de façon si suspecte ? L'agent du FBI Phil Housley enquête sur la disparition de l'informateur et détective privé Dick Mallett, et sa secrétaire Gloria Amber est menacée. Le caractère évocateur des noms des acteurs est révélateur de la pensée qui se cache derrière l'intrigue, dans laquelle Hancock nous enchaîne brillamment avec des brins d'insinuation exploitant les peurs des années 1950. Il suffit de quelques chuchotements dans les bonnes oreilles pour qualifier quelqu'un de communiste de manière si décisive que même sa propre famille n'acceptera pas les dénégations. Ce premier tome ne parle pas tant d'un nouveau monde courageux, mais des moyens pris pour préserver le lâche monde existant.

Le dessin de Cherkas ne ressemblait à rien de ce que l'on pouvait voir dans les bandes dessinées nord-américaines de l'époque, influencé par le style de Serge Clerc et d'Yves Chaland, mais ajoutant des ombres profondes à leur style de ligne claire actualisé. Bien qu'ils n'utilisent que des points pour les yeux, les personnages ne manquent pas d'expression, et Cherkas remplit les pages avec des évocations d'époque merveilleusement réalisées, en particulier des vêtements et des voitures, et l'utilisation économique du blanc parmi le noir à mesure que l'histoire se poursuit est innovante. Un mois de décalage se produit entre les trois premiers chapitres et les trois suivants, l'état de Sinkage s'enfonçant de plus en plus. Les douze chapitres de l'histoire sont une succession de hauts et de bas, et à la fin du livre, certaines vérités ont été révélées, mais à un coût personnel élevé pour Sinkage. C'est une histoire complète en soi, que les derniers chapitres soient édités en français ou non, bien que cela soit à espérer.

VERDICT

-

The Silent Invasion n'a jamais trouvé le public qu'il méritait en Amérique du Nord, et la foi de Delcourt dans une édition française est louable. Il est donc à espérer que ce drame saisissant trouvera un accueil plus favorable en 2020 sous nos latitudes.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés