Les Carnets de l'Apothicaire tome 1
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 21 Janvier 2021
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Adaptation : Itsuki Nanao
Dessin : Nekokurage
Character design : Touco Shino
Scénario : Natsu Hyuuga

Les Carnets de l'Apothicaire (Kusuriya no Hitorigoto) est une série toujours en cours de parution au Japon et qui a connu huit tomes à ce jour aux éditions Square Enix. Il s'agit de l'adaptation manga du roman éponyme (neuf tomes en cours) publiée par Shufunotomo, une série à succès de romans mystérieux historiques. Mao Mao, une jeune femme formée à l'art de la phytothérapie, est obligée de travailler comme humble servante dans le palais intérieur. Même si elle aspire à vivre en dehors de ses salles parfumées, elle ne tarde pas à vivre une vie de corvée ! Utilisant son intelligence pour briser une «malédiction» qui afflige les héritiers impériaux, Mao Mao attire l'attention du bel eunuque Jinshi et est promue préposée à la dégustation. Mais Jinshi a d'autres projets pour l'ancienne apothicaire, et bientôt Mao Mao est de retour pour brasser des potions et… résoudre des mystères ?!

Il s'agit d'un excellent volume d'ouverture qui présente une interprétation amusante du genre féodal et est porté par des personnages intrigants. Mao Mao est une combinaison de scientifique fatigué cynique et fou qui est une bouffée d'air frais par rapport aux protagonistes habituels de ce genre. Encore marquée par son enlèvement et sa vie forcée de servitude, elle reste aussi aiguisée qu'un couteau et ne se laisse pas aveugler par sa nouvelle promotion pour son travail potentiellement dangereux qui consiste à tester les repas de l'épouse royale pour y détecter des poisons. C'est un équilibre intrigant atteint entre la joie de Mao Mao d'avoir accès à tous les ingrédients qu'elle expérimentait à l'époque où elle était apothicaire, tout en restant froide et méfiante à l'égard de l'eunuque de haut rang Jinshi. Jinshi lui-même est un personnage divertissant qui, tout en s'adaptant à l'archétype du bel homme lisse et trop sûr de lui, a des couches plus profondes et des arrière-pensées, en particulier sa demande particulière pour que Mao Mao fabrique un aphrodisiaque. Le premier volume produit également un Japon féodal authentique, avec ses bâtiments et ses vêtements détaillés. L'artiste Nekokurage fait plus que rendre justice aux illustrations originales de Touco Shino et aux dessins des personnages des light novels tout en utilisant le format manga pour approfondir les détails historiques de l'époque. En plus du détail artistique, nous avons un regard approfondi sur la hiérarchie royale de l'époque ainsi que sur le rôle des concubines et les pressions auxquelles les femmes étaient soumises à cette époque. Tout cela en offrant un mystère divertissant qui accrochera le lecteur.

VERDICT

-

Les fans de manga historique devraient certainement jeter un coup d'œil à cette série, car elle a plus que bien démarré. Sa composition sous forme d'enquêtes réjouira les amateurs de polar, d'autant plus que le dessin est une réussite.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés