Ed Kamper - Dans la peau d'un serial killer
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 02 Septembre 2020
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Thomas Mosdi
Dessin : David Jouvent

Ed Kemper n'avait que 15 ans lorsqu'il a tué ses grands-parents. Mais il a été libéré d'un établissement psychiatrique après seulement cinq ans. Ses prochaines cibles étaient les jeunes filles. Quand ils ont laissé Kemper sortir de l'hôpital, ils lui ont dit de ne pas rentrer avec sa mère. Les médecins pensaient qu'elle était la source de la plupart de ses problèmes. A condition qu'il puisse rester loin d'elle; il serait sur la bonne voie pour être guéri. Ed savait qu'ils ne l'avaient pas guéri. En ce qui le concernait, il n'y avait rien eu de mal avec lui en premier lieu. Pourtant, il savait qu'il devait les convaincre qu'il avait été malade, et qu'il allait mieux maintenant, qu'il allait sortir. Il avait trompé les médecins, appris ce qu'ils voulaient entendre et les avait ensuite laissé entendre. Il a dû sortir. Il avait un plan. Ed Kemper, 2m10, 130 kilos, est un serial killer américain surnommé «  l'Ogre de Santa Cruz  ». Cannibale et nécrophile, il a été condamné pour 8 meurtres dont celui de sa propre mère. C’est avec lui que l’on a utilisé pour la 1ère fois le terme de tueur en série et les méthodes du profiling.

Le scénariste Thomas Mosdi a pris le parti d'une narration à la première personne, en centrant son récit autour de la relation entre le psychopathe et sa mère alcoolique, harceleuse, dont la monstruosité est bien représentée par les illustrations de David Jouvent. Aucune complaisance dans la peinture des meurtres, alors que le sujet s'y serait prêté (Ed Kemper était un tueur en série cannibale...), mais sans esquiver sa folie ni sa monstruosité, le scénariste prend le parti d'expliquer qu'on ne naît pas criminel, on le devient. Quarante-huit pages seulement, mais le scénario est assez dense, avec tous les attendus d'une autobiographie qui ne sombre pas dans le sensationnalisme malgré son sujet.À  noter que l'histoire de ce serial killer a inspiré la série TV Mindhunter.


VERDICT

-

Une lecture appréciable. Une approche intéressante d’un serial killer mais dans édulcorer les faits. Cela peut paraître un peu rapide dans la narration mais rien n'est éludé.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés