Agatha Christie - Ils étaient dix
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 16 Septembre 2020
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Pascal Davoz
Dessin : Callixte

Dix personnes de toutes conditions (ce qui inclut deux domestiques) sont invitées à passer un séjour sur la mystérieuse Île du Soldat, sur laquelle courent les rumeurs les plus folles quant à son acquéreur et ses projets. Quoi qu'il en soit, les dix répondent présents à l'appel d'un certain A.N. O'Nyme (ben tiens...), et les voilà qui embarquent pour l'île coupée de toute civilisation. Les hôtes sont étrangement absents (…), mais tout est assuré pour que ce séjour se déroule dans les meilleures conditions. Les invités apprennent bien vite à se connaître, et à se haïr ou s'apprécier. Mais il y a cette comptine idiote des « Dix Petits Nègres » affichée dans chaque chambre, apparemment sans raison d'être. Et il y a ces statuettes dans le salon – au nombre de dix. Tout se passe bien, jusqu'à ce qu'un gramophone se fasse entendre, qui accuse les dix personnes présentes d'avoir commis un homicide d'autant plus odieux qu'ils ont tous échappé à la loi. Le jeune Marston prend cela à la rigolade, se ressert un verre... et tombe foudroyé par le poison. Il n'y aura bientôt plus que neuf statuettes... Et chacun de se mettre en piste de l'assassin : est-il extérieur au groupe, dissimulé quelque part sur l'île... ou, pire encore, fait-il partie des convives ? Horreur et paranoïa se conjuguent avec un brio inégalé tandis que les morts s'accumulent et que les statuettes disparaissent une à une. Il faudra alors se rendre à l'évidence : personne ne se tirera vivant de cette île de cauchemar...

L'intrigue, disons-le, est parfaite. Horrible de bout en bout, pourtant toujours crédible et d'une mécanique à toute épreuve, elle emporte le lecteur angoissé dans une mise à l'épreuve de la fatalité dans ce qu'elle peut avoir de plus impitoyable. Une fois entamé Dix Petits Nègres, rebaptisé il y a peu en Ils étaient dix, il est impossible de lâcher cette BD jusqu'au fin mot de l'histoire, merveilleusement conçue. Mais quel genre, d'ailleurs ? C'est tout de même bien différent des Hercule Poirot ou Miss Marple... Nous sommes bien plutôt ici devant un thriller, voire un pur récit d'horreur. Ce qui est oppressant dans le roman, mais dans la bande dessinée aussi, c'est le moment où les survivants comprennent que tous les évènements sembles organisés et méticuleusement calculés, prémédités. Le dessin est quant à lui très classique et reprend une narration organisée comme celle du roman. Peut être que les décors sont un peu trop statiques cela étant.

VERDICT

-

Ils étaient dix est une leçon virtuose, un huis clos terrible et pervers. Cette adaptation en BD s'en sort avec les honneurs et reprend l'intégralité des séquences fortes du roman. C'est aussi une façon de donner aux jeunes lecteurs de se plonger dans ce classique d'Agatha Christie.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés