Champions : Parce que le monde a encore besoin de héros
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 30 Septembre 2020
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Mark Waid
Dessin : Humberto Ramos
Couleurs : Edgar Delgado

Le monde a besoin de héros, et ils sont les champions! Miss Marvel! Cyclope! Nova! Spider-Man! Viv Vision! Et le Hulk totalement génial! Ils sont jeunes et idéalistes, et leur mouvement s'accélère - mais les nouveaux Champions recevront une dure dose de réalité lorsqu'ils seront contraints d'affronter les avec les Freelances ! Après ce qu’est devenue sa famille, Viv a volontairement dissipé ses émotions - mais sa décision aura-t-elle un prix ? Et dans les affres de Secret Empire, les Champions verront leur monde basculer ! Brisés et dispersés à travers le pays, ils continuent à mener le bon combat - mais même si le monde survivait, l'équipe serait divisée. Et à la fin du conflit, la composition de l'équipe risque de vous surprendre !

Champions: Parce que le monde a encore besoin de héros rassemble l'histoire de la nouvelle génération de super-héros Marvel face aux séquelles de l'arc Civil War II. Miss Marvel, Cyclops, Nova, Hulk, Spider-man et Viv sont prêts à s’engager hors des Avengers pour provoquer un changement positif dans le monde, ripostant sans jamais cogner. Ce livre est particulièrement intéressant à lire dans le climat politique actuel, où l'activisme personnel de la jeune génération est considéré comme un impératif. Mais Waid ne fait jamais paraître le trait comme forcé; les personnages sont toujours eux-mêmes, ont toujours leurs défauts, leurs querelles et leurs hormones pendant qu'ils combattent. Pour mémoire, Champions est une ancienne série créée en 1975 par Tony Isabella et Don Heck. Elle réunissait à l'époque Black Widow, Hercule, Ghost Rider, Angel et Iceberg, mais fut arrêté en 1978 faute de ventes suffisantes (les équipes créatives n'arrêtaient pas de changer) avant que Marvel décide d'un comeback en 2016. L'équipe de Champions qu'ils ont formée était appréciable, même si d'autres têtes vont s'y ajouter avec le temps. Nous avons Miss Marvel (Kamala Khan), Spider-Man (Miles Morales), Nova (l'enfant), Hulk (Amadeus Cho), Viv (la fille de Vision), et Scott Lang (l'enfant, envoyé du passé). Ils s'équilibrent assez bien, tant sur le plan de leurs forces et faiblesses que sur celui de leur personnalité. Le problème avec les petites équipes comme les Champions, c'est qu'elles ont parfois chargées des missions (très) secondaires. Cela signifie que, lorsqu'il y a un grand complot dans l'univers, ils sont entraînés de part et d'autre et partout. Comme ce qui s'est passé avec Civil War II - la plupart d'entre eux ont été déployés individuellement, donc les auteurs n'ont pas pris la peine de donner beaucoup de contexte pour la mise en place de Champions. Donc, si vous ne suivez pas la continuité principale, vous passerez à côté de beaucoup d'éléments. C'est ce qui se passe dans ce volume aussi, il s'inspire de multiples événements et intrigues, mais surtout de Secret Empire. Quant au dessin, il reste très fidèle à celui de Civil War. Humberto Ramos possède un style humoristique aux figures hypertrophiées très particulier, mais le cadre s'avère moins violent (du moins dans sa représentation visuelle).

Il est étonnant de voir combien d'histoires Mark Waid a réussi à rassembler. L'auteur n'a pas eu peur d'aborder des sujets difficiles et ses tentatives ici ont bien plus de succès que dans Strange Fruit. Avant de lire ce volume, il n'est pas certain que les lecteurs connaissent particulièrement Kamala Khan et Miles Morales. Cet ouvrage vend non seulement cette équipe, mais constitue une excellente introduction pour tous les nouveaux personnages. Tout le monde a des moments pour briller et Waid fait un excellent travail en offrant à chacun un traitement équilibré. Beaucoup d'intrigues tournent autour autour des horreurs auxquelles les femmes du monde entier sont confrontées (traite des êtres humains, répression, déni de l’éducation). Mais pour être tout à fait honnête, la deuxième partie de ce tome part un peu dans toutes les directions, avec trois parties principales, même si elles sont également fragmentées.  Bref, les trois premiers numéros concernent les Freelances, ces gars sont l'exact opposé des Champions. Ils essaient un peu fort de rendre les Freelances nerveux et sombres, alors qu'ils ne sont en réalité qu'un groupe de punks avides. On pourrait dire que les trois intrigues sont liées les unes aux autres, mais même après les avoir lues l'une après l'autre, elles n'avaient pas vraiment l'impression d'être une seule et même histoire cohérente. La prochaine intrigue est davantage centrée sur Viv. Elle s'en va toute seule (à cause de son père qui l'étouffe un peu). Elle s'est fait une nouvelle amie au cours du processus, et cette amie peut ou non devenir une Championne elle-même. Seul l'avenir nous le dira. Enfin, les trois derniers chapitres sont tous liés à Secret Empire. Encore une fois, tous les trois ont vraiment leurs propres intrigues individuelles, alors ne vous attendez pas à quelque chose de plus grand ou de plus cohérent. Le premier de cette série est le meilleur - les auteurs prennent beaucoup de risques avec celui-ci, avec des références directes aux camps d'internement et beaucoup d'autres points très lourds. Le récit du second Secret Empire est assez lourd. Il est presque sûr qu'il y a un lien avec Doctor Strange Damnation, même si cette partie se déroule avant. Le groupe cherche des survivants après une attaque majeure. Bien qu'ils ne montrent pas grand-chose, ce qui est implicite est assez graphique. Sans avoir lu Secret Empire, il vous sera difficile de tirer grand-chose du contexte. Enfin, le dernier numéro présente un rapprochement avec Secret Empire qui n'était pas vraiment anticipée. Il est axé sur Scott et porte plus ou moins sur ses préoccupations au sujet du contrôle et de tous les problèmes qu'il a eus lors de son adaptation. C'est une bonne histoire, même si Scott n'est pas le personnage le plus charismatique de l'univers Marvel.

VERDICT

-

Une nouvelle édition de Champions qui présente une série intéressante et plus profonde qu'on aurait pu le penser. Il s'agit également une très bonne introduction si vous ne connaissez pas les protagonistes présentées ici. La deuxième partie est moins forte et emprunte des éléments de-ci de-là : Non pas que la lecture ne soit pas agréable, mais l'intrigue donne l'impression d'évoluer dans un cadre parallèle à la grande histoire, beaucoup moins épique et plus secondaire. Si cela continue à se produire, les Champions n'auront jamais vraiment l'occasion de trouver leur propre voie et de briller sans leurs illustres modèles Marvel. Ils ne peuvent pas continuer à se laisser entraîner dans des événements comme ça.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés