Dragon Ball Super tome 12
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 04 Novembre 2020
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Akira Toriyama         
Dessin : Toyotarô

Dragon Ball Super (Dragon Ball Chou) est une série toujours en cours de publication au Japon et qui a connu treize tomes à ce jour aux éditions Shueisha. L'intrigue prend place après la saga d'origine, et donc la victoire de Goku contre Majin Boo. Il ne s'agit pas toutefois d'une suite directe, puisque le scénario d'Akira Toriyama tient compte des événements passés dans les films d'animation "Battle of Gods" (le combat contre Beerus) et "La Résurrection de F" (le retour de Freezer), tous deux disponibles en anime comics chez Glénat Manga. Désormais loin (et très loin) des événements de la série animée et du vingtième long métrage de la saga, le travail sur papier semble avoir pris une direction qui lui est propre, indépendante, et surtout plus liée à un simple phénomène "sommaire" par rapport à son homologue animé. Après le tournoi du pouvoir et la bataille contre Broly, Goku et Vegeta se sont retrouvés à collaborer avec la patrouille galactique pour arrêter Moro, une créature millénaire capable d'absorber l'énergie vitale des planètes, qui s'est échappée de la prison de la patrouille après une condamnation à vie qui a duré dix millions d'années. Après nous avoir permis de connaître le nouveau méchant, en posant les bases de l'arc narratif du Prisonnier de la Patrouille Galactique, le manga entre enfin dans les mérites de cette saga, dans un petit volume plein de surprises et de batailles spectaculaires, entre grands retours et clins d'œil au premier ouvrage du sensei Toriyama.

Enfin, "Dragon Ball Super" a repris son envol. Tout cela grâce au fait que Moro, un ennemi mal pensé et encore pire mal conçu, a jusqu'à présent disparu de la série. Les répétitions de certains des thèmes ont également disparu avec lui, et bien que ce qui reste ne soit pas particulièrement original, le manga montre enfin à nouveau le bon vieux Toriyama, à la fois amusant et dynamique, et aussi un divertissement shounen très agréable. Le groupe de prisonniers de la patrouille galactique libérée par Moro voyage dans l'espace pour atteindre la Terre, détruisant tout ce qu'ils rencontrent sur leur chemin. Lentement, les capacités jusqu'ici mystérieuses de Seven-Three commencent à sortir, ce qui peut causer beaucoup de confusion. Pendant ce temps, sur Terre, en l'absence de Vegeta s'entraînant avec Merus et en cours de formation, Jaco rencontre Bulma et les Namekiens qui sont les seuls survivants (Piccolo, Dende et Esca) pour les préparer à la menace imminente. Ils n'ont que quelques jours pour s'entraîner… Et malheureusement, ici l'équipe Saganbo se présente tout de suite, grâce à ses capacités nouvellement acquises. Comme si cela ne suffisait pas, il s'avère rapidement que Seven-Three acquière les capacités de Piccolo et le combat semble être perdu d'avance. De plus, Whis vient voir son père pour discuter de Merus. Et ce n'est que le début ... Qui est Merus? Comment se dérouleront les combats? Et quelle puissance gagneront Goku et Vegeta? Après tout, la série prend le vent en poupe. Enfin, Toriyama commence à ressentir encore et encore son "DB", la simplicité du dessin animé et le grand humour se combinent avec le jeu de combat, où les menaces tombent sur les héros de tous bords, et l'action ne permet pas un moment d'ennui. Il est vrai que ce n'est pas une histoire très originale, il ne faut pas se lerrer car Seven-Three sent le déjà vu dans sa capacité à acquérir les compétences des autres (souvenons-nous de Cell) et l'intrigue est connue de tous les fans de la série. Cependant, cela ne change rien au fait que Toriyama répète cette fois de meilleurs modèles, grâce auxquels le jeu est vraiment réussi. Ce n'est toujours pas le niveau de l'ancienne "Dragon Ball", il n'y a pas lieu de tricher, mais la qualité à laquelle nous étions habitués aux neuf premiers volumes de "Dragon Ball Super" a été préservée. Et nous supposons que vous n'avez besoin de rien d'autre. D'autant plus que la chose est vraiment bien dessinée et que même en tant que répétition de divertissement, elle reste suffisamment attrayante pour ne pas décevoir les lecteurs réguliers. Et parfois, cela peut vous surprendre, par exemple avec le problème de Merus, même si d'un autre côté c'était même prévisible.

VERDICT

-

Et la conclusion de cette revue est également prévisible. Quiconque aime "Dragon Ball" devrait lire ce volume. Mais celui qui l'aime n'a pas besoin de recommandations. Cette série, même dans sa version la plus faible, reste un classique et une classe en soi et vaut toujours la peine d'être lue. D'autant plus que Toriyama, en poursuivant "DB Super", a fortement mis l'accent sur la présence de Jaco, qui est l'un des meilleurs et des plus désarmants personnages de sa production.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés