50 nuances de gras - L'elfe qui aimait trop les frites ! tome 6
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 04 Novembre 2020
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario et dessin : Synecdoche

50 nuances de gras - L'elfe qui aimait trop les frites (Elf-san wa Yaserarenai) est une série toujours en cours de parution et qui a connu sept tomes à ce jour au Japon aux éditions Wani Books. Naoe est massothérapeute à la clinique "Smiley Boar". Un jour, il reçoit une nouvelle patiente nommée Erufuda, qui se révèle être un elfe d'un autre monde. Toute la malbouffe du monde terrestre a fait des ravages sur sa silhouette et elle ne peut plus emprunter le portail la menant jusqu'à chez elle. Il faut en effet peser le même poids à l'entrée et à la sortie pour pouvoir utiliser ledit portail. Maintenant, elle va essayer de perdre du poids avec l'aide de son fidèle massothérapeute. Mais Erufuda n'est pas la seule de son monde à avoir été affectée par la vie sur Terre. Outre l'elfe frito-dépendante, Naoe aura comme patiente une louve-garou qui a tendance à l'empattement, une sirène aux bras flasques, ou encore une ogresse portée sur la bière.

Dans ce sixième tome, Naoe compte bien profiter de l'été en amenant Erfuda l'elfe, Kuroeda l'elfe noire et Medesa le gorgone à la plage. Il n'est pas question de bronzer en toute tranquilité, mais de faire du sport bien sur ! La partie de beach-volley risque cependant de tourner court vu le manque de motivation manifeste de nos protagonistes, surtout qu'une journée zéro sucre zéro graisse va débuter (l'horreur pour Erufufuda qui tient tant à ses frites qu'à ses cornets d'or en barre). Mais quand trois jeunes femmes, à priori humaines, viennent leur proposer de jouer un match, le groupe de créatures fantastiques n'a pas d'autres choix que d'accepter. Et bien évidement, ces adversaires sont en réalité des Satyres ! Le match promet d'être palpitant et beaucoup plus corrosif qu'à l'accoutumée, Erufuda et Kuroeda s'en donnant à coeur joie. Par la suite, l'auteur revient à ses chapitres indépendants : L'orque Oku entend essayer un fameux produit miracle permettant de maigrir sans effort. Bien sur, les compléments alimentaires ne sont pas des médicaments et doivent être utilisés avec parcimonie, les conseils santés sont toujours bien présents, même si dans le cas présent, cela donne quelques bons gags. Parmi les nouvelles situations abordées, il est question d'une séance de squat, de dumbbell curl (des haltères) ou encore d'abdos. Les filles font être surmenées après tant de sport ! Il est donc temps de s'amuser un peu avec des jeux de société, mais là encore il y a des challenges à la clé. Naoe demeure un personnage bienveillant, il aide les filles en leur montrant comment bien se tenir debout, en les massant, en leur apprenant à adopter une alimentation saine et bien plus encore. L'auteur a vraiment une bonne façon de dessiner les filles un peu grassouillettes, elles apparaissent vraiment réalistes, il faut noter que Synecdoche travaille également dans le monde du hentai sous le pseudonyme de Methonium. Le dessin est fabuleux, les personnages sont hilarants, les régimes et les exercices sont amusants à voir. Il y a un peu de fan service (mais ça ne semble jamais déplacé), surtout dans ce tome où les héroïnes apparaissent forcément en maillot de bain.

VERDICT

-

50 nuances de gras renouvelle bien sa formule avec ce sixième tome. La plupart des héroïnes sont mises en scène dans des situations gorgées d'humour et tirant partie de leurs capacités physiques. L'auteur continue d'aborder les problèmes de poids des jeunes femmes en question et d'intégrer quelques conseils-santés. Le fan service est également utilisé pour un grand effet comique, un peu plus que d'habitude mais c'est aussi le contexte qui veut ça (la plage pour la moitié du volume).

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés